trading en_ligneCette annonce ne va certainement pas permettre de renforcer la crédibilité du trading en ligne qui est souvent considéré, à tort, comme une forme de jeu de casino.

En effet, le géant des jeux en ligne Playtech a annoncé son entrée dans l'industrie du forex. Playtech est une entreprise d'envergure internationale spécialisée dans la conception de logiciels pour les sites de casino en ligne. La société est actuellement cotée au London Stock Exchange pour une valeur qui est d'environ 500 millions de livres. Parmi les nombreux succès du géant, on compte la plateforme de poker en ligne iPoker (qui fut développée par un fan d'Apple!).

Ce qui est intéressant, c'est que la direction de Playtech a décidé d'élargir son champ d'investigation en entrant dans l'industrie très compétitive du forex. Ainsi, lors de la conférence ICE en février dernier à Londres, le groupe a présenté sa première plateforme de trading sur les options binaires.

Playtech considère en effet qu'il y a une grande synergie possible entre l'industrie du forex et l'industrie des jeux en ligne. La direction s'intéresse particulièrement à la niche des options binaires qui repose en grande partie sur les probabilités, comme de nombreux jeux d'argent et de hasard.

Les problèmes potentiels soulevés par l'arrivée de Playtech

Le problème principal soulevé par l'entrée de Playtech sur le créneau du trading en ligne c'est que l'entreprise ne possède manifestement pas encore la solidité financière nécessaire pour fournir de tels services et probablement par l'équipe d'analystes indispensables pour avoir une crédibilité auprès des investisseurs. Evidemment, Playtech a encore le temps de parfaire son offre.

L'un des autres problèmes, c'est que l'entrée de Playtech va incontestablement renforcer la croyance que le trading en ligne, c'est un peu comme la roulette ou le poker. Ce qui est pourtant à l'inverse de la réalité. Le trading en ligne, y compris avec les options binaires, reposent certes sur la probabilité mais davantage encore sur l'analyse et la compréhension du marché via les indicateurs techniques et les fondamentaux. On peut redouter que Playtech, de part son coeur de métier centré sur les jeux en ligne, repousse également de nombreux investisseurs qui n'auront pas confiance dans les services fournis.

Une nouvelle tendance dans l'industrie?

Soyons clair, Playtech n'est pas un broker et ne le deviendra jamais. D'ailleurs, il n'est pas certain que ce soit le souhait de la direction de l'entreprise. A l'heure actuelle, Playtech ne possède pas suffisamment de liquidités pour devenir un market maker.

Il est donc probable que l'entreprise va simplement proposer ses services en marque blanche à des brokers existants. Pour faire simple, cela signifie que Playtech va fournir un produit spécifique à un broker (par exemple une plate-forme de trading) et ce sera ce dernier qui se chargera du marketing.

Dans l'industrie du forex, cette pratique est très répandue et n'est pas nouvelle. De plus en plus d'entreprises proposent leurs services en marque blanche et on peut espérer que l'arrivée de Playtech va accepter la concurrence sur ce créneau afin de développer des produits plus performants, plus sûrs et offrant un meilleur rendement. Mais, encore une fois, ne croyez pas que Playtech deviendra un broker ou que le casino en ligne est assimilable au trading en ligne car vous risquez d'amèrement le regretter après quelques trades perdants.