Chine forexLa Chine est le pays avec le plus fort potentiel de croissance pour l'industrie du forex et, pourtant, ce marché a à peine été infiltré malgré les tentatives de plusieurs brokers. Aucune firme de trading forex n'est réellement présente en Chine.

Bien sûr, les grands noms du trading pour les particuliers, comme FXCM ou encore Oanda ont réussi à s'implanter depuis plusieurs années en Asie mais ils sont basés dans les principaux centres financiers de la région, c'est-à-dire Hong Kong et Singapour. Pas un seul broker n'est implanté en Chine continentale!

Cependant, les choses pourraient évoluer, même si on sait que lorsqu'il est question de la Chine, les évolutions peuvent prendre souvent du temps.

En effet, le régulateur attitré du marché forex, le SAFE (State Administration of Foreign Exchange), a annoncé que plusieurs mesures vont être prises prochainement afin de faciliter les investissements étrangers dans le pays. Bien qu'on parle à tout bout de champ de la Chine, le pays reste encore assez fermé aux investisseurs venus d'ailleurs.

Le SAFE envisage notamment une mesure intéressante au niveau du forex, en facilitant la procédure pour effectuer des transactions avec les investisseurs étrangers, ce qui inclue notamment l'enregistrement et l'ouverture d'un compte pour payer en devises étrangères.

Par ailleurs, les transactions entrantes et sortantes du pays devraient faire l'objet d'une grande simplification car jusqu'à présent toutes les transactions, individuellement, devaient faire l'objet d'un accord de la part du SAFE ce qui rend évidemment l'opération très fastidieuse.

La première conséquence de ces assouplissements et de cette ouverture accrue aux flux de capitaux venus de l'étranger est de rendre le marché chinois beaucoup plus liquide, ce qui est la clef du succès pour les marchés financiers. Bien que les opportunités soient nombreux en Chine, pour le moment, le niveau faible de la liquidité empêche des investissements de grande ampleur. De fait, de nouveaux acteurs pourraient dans les prochaines années faire leur apparition sur le marché chinois.

Les brokers forex pourraient cependant rester prudent dans un premier temps. Tous ont en mémoire la mauvaise expérience de CMC Markets qui avait noué en 2008 un partenariat avec une banque chinoise, Min Sheng, ce qui était la seule façon d'entrer durablement sur le marché de l'Empire du Milieu. Ce partenariat a permis de proposer un levier de 1:30 aux particuliers chinois, avec près de 3000 traders actifs mensuellement dans les premiers mois avant que les opérations ne soient arrêtées sur ordre de Pékin qui a jugé que le trading en ligne sur les devises constituait une menace à la stabilité financière du pays.

Le chemin risque donc d'être encore long avant que l'industrie forex ne soit florissante en Chine comme elle l'est en France ou aux Etats-Unis malgré les récents développements qui vont manifestement dans le bon sens.