Forex-Time-Market-Trading-MachineL’industrie du forex a réellement explosé dans les années 2000 avec l’évolution d’internet de nombreux brokers forex sont arrivés sur le marché. La création de la devise européenne a aussi aidé fortement le forex à se développer, de plus en plus de particuliers ont été séduits par le trading forex avec l’existence d’effets de levier importants, et la possibilité d’ouvrir de "mini-comptes". Aujourd’hui le marché des changes est le plus grand marché financier au monde, devant les actions et les futures.

Cependant on a observé une baisse des volumes en 2012, qui traduit une diminution de l’activité globale du trading des devises dans le monde. 
Cette baisse peut s’expliquer par la réglementation plus stricte des brokers forex qui a entraîné la disparition de nombreux brokers forex et par la faible volatilité du marché des changes qui n’a pas attiré les traders.

Ce début d’année a été marqué par une reprise des volumes sur le marché des changes, l’indice du volume forex de LeapRate a bondi de 18% en janvier.

Une des principales raison est le retour en force de la volatilité du yen grâce à l’action du gouvernement japonais qui a mis l’accent sur l’affaiblissement du yen afin de favoriser les exportations du pays, ainsi que la forte dépréciation du dollar australien fragilisé par la baisse du taux directeur et par la Chine.

Les mastodontes du marché des changes ont tous enregistré des augmentations de leurs chiffres d’affaires. FXCM a vu une augmentation de ses revenus de 20% au 2eme trimestre 2013, Saxo Bank a enregistré une hausse de 13% des volumes moyens quotidiens depuis l’année dernière et enfin, Gain Capital a rapporté une hausse de 26% de ses volumes en avril par rapport à l’année dernière.

La tendance haussière des volumes sur le forex a continué de s’accélérer ces dernières semaines avec la hausse de volatilité sur le marché des changes causée par la crainte d’un possible changement de la politique monétaire en Amérique. En ce moment, l’indice de volatilité du forex (Cvix Deutsche Banks) est en tendance haussière, il est repassé au-dessus du niveau des 20% qui faisait office de résistance depuis mi-2012, c'est donc une très bonne nouvelle pour tous les cambistes qui n'attendaient qu'un retour des volumes!