forex.fr devisesUne année se termine, avec beaucoup de bouleversements pour l'industrie du forex. Retour sur douze mois qui ont réserve beaucoup de bonnes surprises mais aussi son lot de désagréments.

1. Hausse des volumes de trading et des profits

L'année 2013 a été incontestablement une meilleure période pour les brokers forex que 2012. Les volumes de trading et les profits ont connu une hausse impressionnante, avec notamment de très bons résultats pour le géant FXCM qu'on disait, à tort, proche d'être l'objet d'une offre de rachat hostile. Les autres courtiers forex ont aussi dans l'ensemble constaté une nette amélioration de leur activité. En France, Saxo Banque a fait le pari en fin d'année de monter en gamme et de s'adresser à une nouvelle clientèle forex, avec une ouverture de compte réel qui nécessite désormais un capital de 10.000 euros. La banque d'investissement confirme son statut de leader du retail forex et sa bonne santé alors que de nouveaux bureaux ont été récemment ouverts en Belgique ou au Brésil. Les années terribles 2011 et 2012 semblent être décidément loin.

2. Le deuxième semestre a marqué un boom pour l'industrie forex

Le rétablissement de l'industrie forex a été confirmé au deuxième semestre avec des résultats très positifs. Un seul exemple significatif: FXCM a connu une hausse de 50% du volume de trading forex en avril 2013 sur un an. Tous les autres acteurs de l'industrie ont connu un mouvement similaire, y compris les firmes d'investissement plus petites. Ce retour en masse vers le spot forex des investisseurs s'explique principalement par les nombreuses actions des banques centrales, principalement de la Banque du Japon, sur le marché des changes. Ce qui a permis des orientations intéressantes sur le marché, et donc offert des opportunités de gains aux cambistes. La volatilité, ne l'oublions surtout pas, est toujours considérée comme favorable à une hausse des volumes sur les échanges de devises.

3. L'Empire du Milieu s'ouvre au trading forex

Un autre facteur très favorable à l'expansion de l'industrie forex est l'ouverture du marché chinois. Pékin a en effet assoupli sa réglementation en matière d'investissements, ce qui est considéré comme un signal positif. Déjà, de nombreux brokers sont installés à Singapour ou à Hong Kong pour avoir un accès indirect au vaste Empire du Milieu. Dans les prochaines années, dans le cadre de la poursuite de la libéralisation financière de la Chine, le pays va certainement être le nouvel Eldorado du trading en ligne, en particulier pour le spot forex.

4. Le succès du Bitcoin et le désaveu des options binaires

L'année 2013 a aussi été l'année marquant l'arrivée des monnaies digitales, le Bitcoin en tête mais ce n'est qu'une devise parmi d'autres. La plus connue car étant celle qui a connu la plus forte progression annuelle, et également la plus forte volatilité. Toutefois, le trading Bitcoin demeure très risqué et nombreux sont les régulateurs occidentaux à avoir mis en garde les investisseurs à ce propos. Nous observons aussi de notre côté le phénomène mais nous nous gardons bien de trader les monnaies digitales tant qu'aucune régulation n'aura été émise. A maints égards, ce type de marché est proche du cartel de prix. En d'autres termes, les petits investisseurs partent dès le départ en position défavorable.

Les options binaires, qui ont constitué le phénomène des dernières années, tombent massivement en désuétude bien qu'ils soient encore courants de trouver sur le Net des publicités vantant cette forme d'investissement. Face au regain des arnaques options binaires, et malgré le fait que des brokers forex très sérieux comme Avatrade les proposent sur leur plateforme, les options binaires éveillent désormais plus l'inquiétude qu'autre chose. Il y a de grandes chances pour que 2014 confirment le désaveu des investisseurs; les options binaires étant amenées à disparaitre. 2014 devrait par contre nous réserver encore des surprises et il est fortement probable que de nouvelles innovations financières fassent le buzz.