fmi_379-    Le FMI a échoué dans sa tentative d'éviter une « guerre des devises »

-    Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis ont donné du grain à moudre à qui pense que la Fed va prendre de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif

-    Le dollar américain continue son affaiblissement

-    Les marchés américains sont majoritairement fermés en raison du Columbus day

Le débat sur le taux de change des devises fait rage, l'assemblée annuelle du FMI ayant l'opportunité idéale pour débattre de ce nouveau problème mondial. Les attaques de certains pays se sont concentrées sur la Chine qui n'a pas tardé à répondre fermement à ses détracteurs. Yi Gang, membre de la banque centrale chinoise, a réaffirmé que la Chine va continuer de s'orienter vers un taux de change plus flexible du yuan, mais à son rythme. Le secrétaire au Trésor Tim Geithner a appelé le FMI à jouer un plus grand rôle dans la régulation des cours des devises. Après de très nombreux conflits, un accord fut toutefois atteint qui laisse le champ libre à de nouveaux débats lors du G20 de Séoul le mois prochain.

La Grèce a reçu également un soutien appuyé du directeur du FMI lors de l'assemblée annuelle, ce dernier affirmant que l'organisation internationale est prête à donner au pays plus de temps pour repayer ses prêts, à condition que les pays européens aillent aussi dans ce sens.

Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis publiés vendredi ont renforcé la possibilité de nouveaux assouplissements quantitatifs aux Etats-Unis, affaiblissant un peu plus le dollar américain. Sur le marché des changes, l'EUR/USD évolue autour de 1.397 ce matin alors que toutes les devises asiatiques se sont renforcées face à l'USD aujourd'hui. L'AUD se rapproche aussi de la parité avec le dollar, à seulement un cent de celle-ci. Les devises scandinaves restent dans leur majorité très stables vis-à-vis de l'euro ce matin.

Les nouvelles de la journée

En raison du Columbus Day, la journée de trading s'annonce plutôt assez calme. Quelques indicateurs économiques sont toutefois à attendre, notamment la production industrielle en France et en Italie ce matin. Cet après-midi, le membre de la Fed Dudley devrait prononcer un discours, réaffirmant son soutien à de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif.

Sur le marché FX, l'EUR/USD devrait s'orienter de nouveau vers 1.40 à l'instar de vendredi. L'USD/JPY a continué sa chute, ouvrant la porte à une nouvelle intervention de la BoJ dans les prochains jours. Enfin, dans les prochaines semaines, la « guerre des devises » devrait continuer en l'absence de consensus lors de la réunion du Fonds Monétaire International. Cette « guerre des devises » se caractérisera notamment par une très forte volatilité sur le marché des changes.