drapeau_bresilComme prévu, la banque centrale chilienne a augmenté son principal taux directeur de seulement 25 points de base, le portant à 2.75%.

La banque centrale du Brésil, qui est engagée depuis mai 2009 dans des achats de dollars sur le marché des changes officiellement pour constituer des réserves, serait intervenue pour une somme indéterminée en fin de semaine dernière, achetant sur le marché spot des dollars pour 1.6625 BRL. Officieusement, cette opération peut être interprétée comme un moyen de peser sur la hausse du real brésilien.

La Chine étant attaquée de toutes parts, le banquier central chinois Zhou Xiaochuan a affirmé dans un article publié dans un magazine financier chinois que le pays va continuer de réformer le yuan afin d'aboutir à un taux de change plus flexible, propos qui ne sont pas prêts d'apaiser les européens et les américains.

La banque centrale du Kenya va lancer lors d'une opération le 28 octobre prochain des bons du Trésor sur dix ans, opération qui est susceptible d'intéresser beaucoup les investisseurs institutionnels.

Enfin, la bulle immobilière mondiale commence à s'apaiser. Plusieurs experts soulignent ainsi que les mesures prises par la banque centrale de Taïwan en juin dernier ont porté leurs fruits et ont évité que les prix de l'immobilier augmentent dans la capitale et ses environs de près de 10% en l'espace de quelques mois. La crise s'apaise également en Chine et en Israël.