mondo_forex_dollar_coinLa volatilité fut la donnée majeure à prendre en considération cette semaine sur les principales paires. Bien que Tim Geithner ait récemment affirmé que les principales monnaies sont à l'équilibre, un rapide coup d'œil sur les derniers graphiques journaliers montre de manière évidente que la volatilité est encore forte et elle n'est pas le résultat du G20 des ministres des Finances.

Le bilan pour la paire EUR/USD, paire qui est la plus échangées par les cambistes, est plutôt décevant cette semaine. Les gains ont été très mineurs et une forte résistance apparait autour de 1.40 mais la tendance de la paire est toujours haussière. La paire a toutefois fait des mouvements de grandes amplitudes cette semaine, raison de plus pour bien mettre ses stop loss. L'EUR/USD a ainsi voltigé de 1.37 à 1.40 en faisant plusieurs poses à 1.39 sans réellement trouvé de direction. La corrélation avec les marchés boursiers, qui fut valide pendant plusieurs mois sur la paire, semble avoir perdu de son intérêt.

La paire est désormais plus influencée par l'attente lancinante d'un nouveau cycle d'assouplissement quantitatif aux Etats-Unis qui semble se préciser de jour en jour.

Du côté de la livre sterling, le mouvement baissier s'est accentué face au dollar alors que face à l'euro le mouvement s'est beaucoup ralenti. Pour autant, l'analyse technique plaide clairement en un renforcement de l'euro face à la livre sterling.  La semaine prochaine devrait être assez calme pour le Royaume-Uni.

Le yen est toujours au cœur des discussions alors que la volatilité est assez importante sur les paires comprenant le yen. Les opérateurs ont généralement choisi de renforcer leurs positions en yens, ce qui semble être un jugement adapté. La BoJ affirme qu'elle surveille de près les taux de change mais nous la voyons mal intervenir la semaine prochaine une nouvelle fois à l'occasion de sa réunion du comité de politique monétaire.

Enfin, certains investisseurs prônaient de vendre les dollars avant la réunion du G20. Selon nous, cette réunion ne devrait avoir aucun impact majeur sur les changes donc il est préférable d'attendre les nombreux indicateurs économiques de la semaine prochaine pour prendre davantage position sur la paire. Attention, le G20, même s'il n'aboutit à rien, devrait faire la Une de l'actualité lundi en raison de l'absence d'indicateurs macroéconomiques majeurs, exception faite de l'indice de la Fed de Chicago en début d'après-midi.

Pour ceux qui ont raté mardi l'interview d'Olivier, trader avec Zulutrade, il n'est pas trop tard pour la consulter en cliquant ICI.