dollar_australien-    Statu quo pour les actions américaines – l'appétit au risque a diminué dans les échanges asiatiques

-    L'EUR/USD se rapproche de 1.38 tandis que la SEK est sous pression après la décision de politique monétaire de la Riksbank

-    Les chiffres de l'inflation trimestrielle en Australie ont déçu, faisant chuter l'AUD

Grâce à l'indice de confiance du consommateur américain, les actions américaines ont pu regagner du terrain, finissant inchangées hier. Dans les échanges asiatiques, l'appétit au risque a un peu diminué, poussant les principaux indices boursiers de la région à la baisse.

Sur le marché des changes, les investisseurs commencent semble-t-il à se positionner pour la grosse semaine qui les attend (Fed, BCE et chiffres de l'emploi). Le dollar américain a regagné du terrain, faisant chuter au cours de la nuit la paire EUR/USD à 1.38. Selon les analystes, cette chute est surtout le résultat de la baisse de l'AUD/USD et du taux de change plus élevé de l'USD/CNY. Dans la perspective de la réunion de la Fed la semaine prochaine, une correction sur le marché est à prévoir, concernant surtout l'EUR/USD et l'EUR/GBP. Les devises qui sont largement soutenues par leur banque centrale pourraient toutefois être moins affectées par un éventuel deuxième cycle d'assouplissement quantitatif aux Etats-Unis. Toutefois, même pour ces devises (SEK, NOK, AUD, NZD et CAD), le relèvement des taux a nettement ralenti, les banques centrales optant pour la prudence.

La livre sterling prend sa revanche sur l'euro

Aujourd'hui, la journée sera plutôt calme au niveau des indicateurs économiques, surtout concernant la zone euro. Il faudra plutôt surveiller la publication des commandes de biens durables pour septembre aux Etats-Unis qui donnera des informations nouvelles concernant l'investissement dans le secteur privé.

Sur le marché des devises, la livre sterling devrait poursuivre son renforcement face à l'euro, renforcement commencé hier grâce au chiffre meilleur que prévu du PIB. Bien que la première estimation du PIB au Royaume-Uni ne soit généralement pas très fiable, les investisseurs ont été confortés dans leur opinion par l'amélioration des perspectives pour le pays par l'agence de notation S&P. En effet, la note souveraine du pays est désormais assortie d'une perspective stable, contre négative auparavant. Certains investisseurs, confortés par les chiffres du PIB, estiment que le pays pourrait ne pas céder la semaine prochaine à un nouveau cycle d'assouplissement quantitatif ce qui profite à la livre sterling face aux autres monnaies.

Enfin, sur les marchés actions, Deutsche Bank, Bank of China et aussi Wolkswagen doivent publier leurs résultats au troisième trimestre.