wsjLe Wall Street Journal a fait plusieurs révélations dans son édition d'hier concernant le nouveau cycle d'assouplissement quantitatif de la Fed. Selon le quotidien des affaires, la banque centrale devrait dévoiler un programme de rachats d'emprunt d'Etat qui devrait s'échelonner sur plusieurs mois et atteindre quelques centaines de milliards de dollars. Si ces informations sont vraies, la Fed opterait plutôt pour une approche mesurée alors que les marchés s'attendaient au moins à un engagement de 500 milliards de dollars sur cinq mois.

Par ailleurs, bien que les autorités canadiennes excluent une intervention sur les changes, le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, a confié son inquiétude concernant le niveau du dollar canadien qui est proche de la parité avec le billet vert. Cette évolution du taux de change du CAD/USD pourrait avoir un impact très net sur la balance commerciale du pays.

Lors d'une conférence au Maroc, le gouverneur de la banque centrale de Bahreïn a affirmé que le taux d'intérêt actuel de la banque centrale est à un bon niveau. Au cours des deux dernières années, du fait de la crise économique, la banque centrale a réduit ses taux jusqu'à les placer à 0.5% en septembre 2009, un plus bas historique. Par ailleurs, ne s'inquiétant pas de la faiblesse du billet vert, le gouverneur a simplement appelé à ce que l'économie américaine redémarre rapidement.

Enfin, la finance islamique est toujours au cœur de l'actualité. Ainsi, le Premier ministre indien a demandé à la banque centrale de se renseigner un peu plus sur la finance islamique en prenant des informations en Malaisie, plus grand marché de la finance islamique mondial. Plusieurs économistes ont recommandé récemment à l'Inde d'introduire un système bancaire reposant sur les principes de la charia afin d'attirer plus de capitaux dans le pays.