yen-safe-    Réunion sans grande importance des dirigeants européens

-    Les actions américaines étaient flat mais l'aversion au risque a refait surface dans les échanges asiatiques

-    Les données publiées cette nuit laissent entendre que l'état de l'économie japonaise continue de se détériorer

-    Hier, la banque centrale danoise a relevé son principal taux directeur de 10 points de base

Les leaders européens sont tombés d'accord sur la nécessité de la mise en place d'un mécanisme temporaire pour faire face à la crise de la dette souveraine qui prendra fin en 2013. Alors que le déficit de la Grèce dépasse les objectifs affichés, la crise de la dette refait surface en Europe. Toutefois, les informations communiquées hier sont très minces et il va falloir attendre un certain nombre de jours afin d'avoir une meilleure idée du mécanisme à mettre en place, à savoir notamment si le FMI sera engagé dans ce processus.

Les actions américaines ont fini la séance d'hier largement flat alors que l'aversion au risque a refait surface brutalement ce matin dans les échanges asiatiques à la faveur d'un désagréable cocktail de mauvais indicateurs économiques japonais. Ces indicateurs ont souligné que la situation économique de l'archipel s'empire de plus en plus, à commencer par la production industrielle et les prix à la consommation. Suite à ces informations, l'indice Nikkei perdait près de 1.6%.

Au cours de la nuit, l'USD a continué à se fragiliser mais, à la faveur d'une chute des indices boursiers asiatiques, l'USD a repris l'avantage en Asie, reste à savoir s'il confirmera en Europe dès l'ouverture des marchés. Toutefois, la tension sur l'USD est forte puisque la paire USD/JPY continue de s'affaisser, se rapprochant désormais du niveau de 79.75 yens pour un dollar. Pas de réaction dans l'immédiat de Tokyo mais de nouvelles mesures pourraient être prises par la banque centrale à l'occasion de la réunion de la semaine prochaine.

A noter par ailleurs que la banque centrale danoise a décidé hier d'augmenter son principal taux directeur de 10 points de base afin de le rapprocher de celui de la BCE.

Le PIB américain en ligne de mire

Aujourd'hui, le principal indicateur du calendrier économique est le PIB américain au troisième trimestre qui devrait afficher une croissance modérée. Enfin, plus tard dans la journée, les investisseurs surveilleront la publication du PMI Chicago, indicateur important dans l'attente de l'ISM national de la semaine prochaine. En Europe, il faudra uniquement porter attention à l'indice des prix à la consommation Flash du mois d'octobre.

Les cambistes devront particulièrement surveiller le calendrier économique de la semaine prochaine qui s'annonce très chargé.

Au niveau des marchés boursiers, de nouveaux résultats trimestriels avec notamment British Airways et Samsung.