bernanke_fedFaisons le point sur la situation du Forex quelques heures après l'annonce de l'injection de 600 milliards supplémentaires dans l'économie par la Fed (lire l'article).

Une forte volatilité s'est emparée des principales paires avec, fait marquant, une hausse immédiate de près de 150 pips de l'euro face au dollar. Cette hausse fut de courte durée puisque quelques minutes après l'annonce, l'EUR/USD a perdu tous ses gains, repassant même brièvement sous le seuil stratégique de 1.40 dollar. Toutefois, la hausse de la monnaie unique européenne est loin d'être terminée et nous nous attendons à ce que l'euro retrouve rapidement son plus haut d'hier, à 1.4193 dollar en raison de la hausse des indices boursiers.

Un mouvement similaire s'est produit sur la livre sterling qui a atteint un plus haut à 1.6175 dollar hier avant de redescendre rapidement à 1.6100 dollar.

L'annonce de la Fed a eu pour effet de réduire la pression sur le yen, la devise s'orientant nettement à la baisse dans les échanges. L'euro se dirige vers son plus haut du mois d'octobre mais un mouvement de correction baissier n'est pas à exclure donc il convient d'être prudent sur la paire.

Enfin, surfant sur la hausse des marchés actions, les devises scandinaves – SEK et NOK – ont gagné quelques pips face à l'euro, à 8.18 pour la NOK et à 9.30 pour la SEK.

Séance placée sous le signe des banques centrales

La volatilité sera encore au rendez-vous aujourd'hui alors que la BCE et la BoE doivent se réunir. Rien de nouveau du côté de la BCE qui ne devrait pas réagir à l'annonce de la Fed. En revanche, nombreux sont les analystes qui espèrent que la BoE va annoncer de nouveaux rachats d'actifs. Si cette annonce ne venait pas, il est probable que la livre sterling s'incline un peu sur le marché des changes, notamment face à l'euro. Au niveau des Etats-Unis, comme d'habitude il sera intéressant de jeter un oeil sur les inscriptions au chômage bien que les chiffres qui vont être publiés auront certainement un impact très faible sur le billet vert.