eurotower_350La situation dans la zone euro reste préoccupante comme l'a souligné hier l'OCDE qui a caractérisé la reprise dans la zone de « faible » et de « lente ».

Les propos pessimistes se sont accumulés hier puisque l'économie américain Nouriel Roubini a estimé que le fonds de secours mis en place pour les pays en difficulté budgétaire devrait à terme bénéficier d'un renforcement alors que les dirigeants européens ont décidé récemment de ne pas augmenter la taille du fonds. Roubini a enfin évoqué plusieurs scénarios possibles pour l'euroland, à savoir une intégration fiscale plus approfondie ou encore une restructuration des dettes souveraines des pays en difficulté, option qui semble pour l'instant hors de propos.

Par ailleurs, l'agence de notation financière Moody's a confirmé la perspective négative sur les banques espagnoles hier.

Enfin, en Chine, l'administration publique des changes a affirmé dans un communiqué son intention de renforcer le contrôle des flux de capitaux transfrontaliers afin d'éviter une instabilité des taux de change.