- Hausse pour la cinquième journée consécutive des marchés actions américains
- Les prix du baril de pétrole atteignent un plus haut de deux ans
- Gains importants sur les places boursières asiatiques ce matin
A l'approche de Noël, les indicateurs macroéconomiques se font de plus en plus rares. Hier, les ventes de maisons existantes aux Etats-Unis, qui ont augmenté un peu moins que prévu, ont difficilement réussi à faire bouger les marchés. L'appétit au risque demeure toutefois très présent, les marchés actions américains augmentant pour la cinquième journée consécutive. L'indice S&P500, qui évolue proche d'un plus haut depuis 2008, continuait son renforcement, accusant une hausse de 0.3%.
Sur le marchés des obligations, la volatilité commence à se faire ressentir très nettement ce qui n'a pas empêché les bons du Trésor américain de gagner quelques points de base hier.
Sur le marché des devises, la volatilité s'accentue très nettement à l'approche des fêtes de fin d'année. Seulement quelques paires ont connu des mouvements significatifs au cours des précédents jours. L'USD/JPY a perdu du terrain au cours des dernières semaines. Ce mouvement se poursuit aujourd'hui encore mais le terrain perdu ne représente au final pas beaucoup de pips. L'EUR/USD est légèrement en hausse ce matin, à l'instar d'hier, tandis que les monnaies scandinaves sont stagnantes face à l'euro.
Alors que les marchés japonais étaient fermés, il convient de noter que les autres places financières en Asie étaient en hausse ce matin.
Aujourd'hui, le calendrier économique sera dominé par la publication de plusieurs données américaines, à savoir les commandes de biens durables en  novembre qui sont attendues à la hausse et, plus tard dans la journée, l'indice de confiance du consommateur américain établi par l'Université du Michigan. Sur le marché des changes, la livre sterling a été relativement peu affectée par la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la BoE. Toutefois, nous nous attendons au début de l'année prochaine à une phase de baisse de la livre sterling face à l'euro. Pour autant, tant que le dollar sera soutenu très nettement face à la monnaie unique européenne, la pression baissière demeurera intacte sur l'EUR/GBP.
drapeau-europeen_- Hausse pour la cinquième journée consécutive des marchés actions américains
- Les prix du baril de pétrole atteignent un plus haut de deux ans
- Gains importants sur les places boursières asiatiques ce matin
A l'approche de Noël, les indicateurs macroéconomiques se font de plus en plus rares. Hier, les ventes de maisons existantes aux Etats-Unis, qui ont augmenté un peu moins que prévu, ont difficilement réussi à faire bouger les marchés. L'appétit au risque demeure toutefois très présent, les marchés actions américains augmentant pour la cinquième journée consécutive. L'indice S&P500, qui évolue proche d'un plus haut depuis 2008, continuait son renforcement, accusant une hausse de 0.3%.
Sur le marchés des obligations, la volatilité commence à se faire ressentir très nettement ce qui n'a pas empêché les bons du Trésor américain de gagner quelques points de base hier.
Sur le marché des devises, la volatilité s'accentue très nettement à l'approche des fêtes de fin d'année. Seulement quelques paires ont connu des mouvements significatifs au cours des précédents jours. L'USD/JPY a perdu du terrain au cours des dernières semaines. Ce mouvement se poursuit aujourd'hui encore mais le terrain perdu ne représente au final pas beaucoup de pips. L'EUR/USD est légèrement en hausse ce matin, à l'instar d'hier, tandis que les monnaies scandinaves sont stagnantes face à l'euro.
Alors que les marchés japonais étaient fermés, il convient de noter que les autres places financières en Asie étaient en hausse ce matin.
Aujourd'hui, le calendrier économique sera dominé par la publication de plusieurs données américaines, à savoir les commandes de biens durables en  novembre qui sont attendues à la hausse et, plus tard dans la journée, l'indice de confiance du consommateur américain établi par l'Université du Michigan. Sur le marché des changes, la livre sterling a été relativement peu affectée par la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la BoE. Toutefois, nous nous attendons au début de l'année prochaine à une phase de baisse de la livre sterling face à l'euro. Pour autant, tant que le dollar sera soutenu très nettement face à la monnaie unique européenne, la pression baissière demeurera intacte sur l'EUR/GBP.