euro_dollarAu niveau des indicateurs macroéconomiques, les prix à la production en France ont augmenté de 0.4% en novembre après une progression de 0.8% en octobre alors que les économistes s'attendaient à une hausse moins forte, autour de 0.2%.
A noter également que le budget d'austérité pour 2011 a été adopté hier par la Grèce. Ce budget vise à réduire le déficit budgétaire à 7.4% du PIB.
L'annonce la plus importante de la journée d'hier est venue de Berlin, l'Allemagne souhaitant proposer la création d'un "fonds d'investissement européen de stabilité et de croissance", une institution qui serait indépendante et évoluerait en parallèle de la BCE. Ce fonds offrirait en principe un accès à un refinancement illimité pour les pays de la zone euro en difficulté en leur octroyant des prêts en échange de garanties sous forme d'or ou de participation au capital d'entreprises publiques. Berlon devrait présenter ce projet lors de la prochaine réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe.
Par ailleurs, selon le FMI, la Pologne a demandé de porter à 29 milliards de dollars, contre 21 milliards précédemment, le montant de la ligne de crédit de précaution renouvelable dont le pays bénéficie. Depuis sa création en 2009, la ligne de crédit modulable de l'institution internationale n'a attiré que trois pays, la Colombie, le Mexique et la Pologne, aucune des trois n'ayant utilisé les sommes mises à leur disposition.
Enfin, la crise de la note souveraine ne touche pas que la zone euro puisque l'agence de notation financière Standard & Poor's a décidé hier d'abaisser la note de la dette souveraine à long terme du Vietnam, la faisant passer de BB+ à BB en dong. Le 15 décembre, l'agence Moody's avait déjà baissé la note des obligations d'Etat vietnamiennes.