Flash Info - Le nouveau gouverneur de la banque centrale brésilienne a annoncé en début d'après-midi l'imposition de nouvelles mesures afin de limiter l'appréciation du real brésilien, quelques jours après que la devise ait atteint un plus haut niveau depuis septembre 2008, à 1.65 BRL pour 1 USD.
Après avoir imposé une taxe sur les capitaux venus de l'étranger, la banque centrale a décidé d'obliger les banques commerciales à déposer une garantie correspondant à 60% de leurs positions vendeuses en dollars lorsque celles-ci dépassent trois milliards de dollars. Cette nouvelle mesure devrait aussi s'imposer aux établissements dont la position sur le marché du Forex est plus importante que leurs actifs.
Au total, selon la banque centrale, les opérations de changes effectuées par les banques brésiliennes ont atteint 16.8 milliards de dollars le mois dernier. La banque centrale devrait prendre, dans les mois qui viennent, de nouvelles mesures afin de limiter la hausse de la devise brésilienne qui profite de taux d'intérêt très élevés et des bonnes perspectives économiques pour le pays.
drapeau_brsilienFlash Info - Le nouveau gouverneur de la banque centrale brésilienne a annoncé en début d'après-midi l'imposition de nouvelles mesures afin de limiter l'appréciation du real brésilien, quelques jours après que la devise ait atteint un plus haut niveau depuis septembre 2008, à 1.65 BRL pour 1 USD.
Après avoir imposé une taxe sur les capitaux venus de l'étranger, la banque centrale a décidé d'obliger les banques commerciales à déposer une garantie correspondant à 60% de leurs positions vendeuses en dollars lorsque celles-ci dépassent trois milliards de dollars. Cette nouvelle mesure devrait aussi s'imposer aux établissements dont la position sur le marché du Forex est plus importante que leurs actifs.
Au total, selon la banque centrale, les opérations de changes effectuées par les banques brésiliennes ont atteint 16.8 milliards de dollars le mois dernier. La banque centrale devrait prendre, dans les mois qui viennent, de nouvelles mesures afin de limiter la hausse de la devise brésilienne qui profite de taux d'intérêt très élevés et des bonnes perspectives économiques pour le pays.

Suite à cette annonce, le real a baissé marginalement, chutant de 0.44% à l'ouverture des marchés à Sao Paulo.