drapeau_allemagneSelon les chiffres communiqués par la Banque d'Espagne, le taux de créances douteuses des banques espagnoles, qui est un indice de leur vulnérabilité, a encore progressé en novembre dernier, atteignant 5.68% soit son plus haut niveau depuis janvier 1996. En octobre 2009, ce taux n'était que de 4.98%. Depuis l'éclatement de la bulle immobilière à la fin de l'année 2008, la situation des banques espagnoles inquiète beaucoup les milieux financiers.

Au niveau des indicateurs, le moral des analystes et des investisseurs outre-Rhin est en bonne forme en janvier selon l'institut ZEW. En effet, l'indice du sentiment des investisseurs a grimpé à 15.4 contre 4.3 en décembre alors que les économistes n'anticipaient une hausse qu'à 6.8. L'indice distinct sur le sentiment vis à vis des conditions actuelles a également affiché une bonne performance à 82.8.

Enfin, le directeur de la SAFE en Chine a fait part de ses inquiétudes hier concernant la gestion des immenses réserves de change du pays. Au total, les réserves de la Chine s'élèvent à 2.850 milliards de dollars. L'accumulation des réserves de devises étrangères a fortement progressé au 4ème trimestre 2010, rendant leur gestion de plus en plus difficile. Depuis quelques années, la Chine cherche à diversifier ses réserves afin de réduire sa dépendance aux bons du Trésor américain mais ce processus n'est pas aisé. Les investissement dans les actifs en euros ont notamment été réduits substantiellement dernièrement à cause de la crise souveraine et de la volatilité de la devise européenne.