ougandaLe shilling ougandais a ouvert stable aujourd'hui après une intervention la veille de la banque centrale afin de freiner les effets de la spéculation sur l'évolution des changes.

Hier, sous l'effet de l'intervention directe des autorités au cours de la séance de lundi, le shilling s'échangeait entre 2.305 et 2.310 en ligne avec le niveau de clôture de lundi. Auparavant, la devise du pays avait atteint un plus bas depuis le 24 janvier évoluant entre 2.320 et 2.325 pour un dollar US.

Lundi soir, dix minutes avant la clôture des échanges, la banque centrale ougandaise avait décidé d'intervenir sur le marché des changes. Les investisseurs ne s'attendent toutefois pas à de nouvelles interventions de l'institut d'émission, du moins pas avant la fin de l'émission obligataire du pays qui est prévue aujourd'hui. L'Ouganda envisage de lever sur le marché près de 100 milliards de shillings au cours de cette opération en deux phases.

Depuis le début de l'année, le shilling est en force baisse sur le marché des changes, surtout en raison de la forte demande en dollars des importateurs. La banque centrale a, à maintes reprises, cloué au pilori les spéculateurs pour la chute de la devise et est intervenue souvent afin de remettre la devise au-dessous de 2.3000. Selon les analystes, l'objectif de long terme de la banque centrale est d'avoir un shilling autour de 2.280 pour un dollar US.