CHINEHier, la banque centrale chinoise a relevé ses taux directeurs de 25 points de base, soit le deuxième resserrement monétaire en un peu plus d'un mois. Même si l'inflation en rythme annuel a ralenti en décembre, la banque centrale s'attend à un net rebond en janvier en raison de la hausse des prix alimentaires.

Moins important du point de vue du marché des changes, le déficit commercial de la France est ressorti l'année dernière à 51.44 milliards d'euros contre 44.22 milliards un an auparavant. L'accentuation du déficit est surtout le résultat d'une hausse des cours du baril de pétrole et de l'augmentation de la monnaie unique européenne face au dollar.

Enfin, quelques chiffres concernant la crise égyptienne. Selon le Crédit Agricole, la crise politique et sociale actuelle coûte au moins 310 millions de dollars par jour à l'économie locale, ce qui devrait conduire à une chute du PIB. Pour 2011, la banque française s'attend à ce que le PIB n'augmente que de 3.7% contre 5.3% lors des précédentes estimations.