kadhafi_9Actualité monopolisée par les évènements en Libye avec un fort impact sur les places boursières mondiales qui ont toutes décroché et sur les cours des matières premières.

Après un bon de près de 3% lundi, les cours du baril de Brent ont pris hier encore 1%, évoluant désormais autour de 110 dollars à Londres. A New York, le crude grimpait aussi, de près de 5%, pour atteindre 94 dollars le baril. Si l'incertitude persiste dans les semaines à venir, les cours du pétrole pourraient continuer à augmenter.

Les bourses ont enregistré de très mauvaises performances, avec une biasse de 1.15% du CAC 40, les sercteurs bancaires et du BTP enregistrant les pires chutes. Londres a limité les pertes avec une baisse de 0.3% tandis que Madrid chutait de 1%. La Bourse de Milan a subi une suspension pour problème technique hier en cours de journée, ce qui n'a pas pas empêché le Ftse Mib de perdre 1.06% après une dégringolade de 3.6% lundi en raison des liens économiques étroits entre Rome et Tripoli.