Finance_Ave_picBilan de la séance du 9 mars 2011

- Stabilisation de la monnaie unique européenne à l'approche du sommet de l'Eurogroupe

- Regain d'aversion au risque sur le marché des changes

- Indicateurs économiques positifs pour la livre sterling

Hier, l'aversion au risque a encore poussé les investisseurs à se reporter sur les valeurs refuge, permettant ainsi au franc suisse d'augmenter face aux principales monnaies internationales. De plus, la hausse des prix à la consommation de près de 0.5% sur un an a renforcé la tendance haussière étant donné que les analystes anticipent une prochaine hausse des taux directeurs par la BNS afin de lutter contre les pressions inflationnistes. La devise helvétique a ainsi terminé la séance en hausse de 0.6% face au dollar et face à la monnaie unique européenne. L'offensive militaire et diplomatique de Kadhafi et des opposants au régime libyens semble avoir poussé les marchés à la prudence.

La monnaie unique européenne était stable hier face au billet vert, autour de 1.39 dollar. L'approche de la réunion de l'Eurogroupe pèse beaucoup sur les marchés financiers alors que le Portugal connait des difficultés croissantes pour lever de l'argent sur le marché obligataire. En effet, le Portugal a réussi à lever environ 1 milliard d'euros à échéance septembre 2013 mais à un taux proche de 6%, soit très nettement au-dessus de la moyenne des dernières émissions obligataires. Les investisseurs craignent que l'Europe ne soit pas à la hauteur, ce qui pourrait pousser à la baisse la devise européenne.

Sur le reste du marché des changes, le dollar néo-zélandais était presque inchangé face au dollar américain alors que les investisseurs s'attendent à ce que la banque centrale va baisser ses taux directeurs de 50 points de base afin de revitaliser une économie durement fragilisée par deux tremblements de terre dévastateurs en l'espace de seulement quelques mois. Le dollar australien était en berne après un mauvais indicateur du secteur immobilier mais il a rebondi en fin de séance après les propos rassurants du gouverneur Stevens selon lequel une hausse des prix immobiliers ne constitue pas une mauvaise nouvelle. Enfin, suite à la publication du déficit commercial, nettement en baisse par rapport aux prévisions des économistes, le devise britannique a repris du terrain, s'appréciant de près de 0.3% face à l'euro, autour de 85.86.

Les prévisions pour le 10 mars 2011

Aujourd'hui, le calendrier économique est un peu plus chargé que les deux jours précédents. L'euro pourrait rester encore stable autour de 1.39 dollar dans l'attente de la réunion de vendredi, sachant qu'aucun indicateur économique majeur n'est attendu. En revanche, des mouvements de taux sont à prévoir pour la livre sterling en raison de la publication de la production industrielle et surtout de la réunion de la BoE. Le statu quo est prévu mais il sera intéressant, par la suite, de connaître la répartition des votes au sein du comité de politique monétaire afin de savoir si la tendance en faveur d'un relèvement des taux se précise. Enfin, le taux de chômage sera à surveiller en Australie bien qu'il est attendu stable, à 5% de la population active.