bull_marketetSelon l'INSEE, les prix à la production en France ont augmenté de 0.8% en février après une hausse de 0.9% au cours du mois de janvier. La progression soutenue des produits pétroliers est principalement à l'origine du niveau atteint.

Renforcement de la prévision d'un relèvement monétaire dans la zone euro puisque, selon les chiffres communiqués par Eurostat, la hausse des prix sur un an observée en mars a atteint 2.6% alors que les économistes s'attendaient à une croissance de 2.4%. Selon BNP Paribas, l'inflation pourrait continuer de croître dans les mois à venir pour atteindre 3% à l'automne ce qui pourrait faire une inflation de 2.7% sur un an dans l'euroland.

Crise de la dette et difficultés bancires encore puisque le gouverneur Axel Weber, qui quitte son poste bientôt, a appelé à ne pas signer des chèques en blanc pour sauver les banques en Irlande. Il a expliqué que les créanciers doivent également participer et pas seulement les contribuables européens. Par ailleurs, toujours dans le même registre, l'agence de notation financière Moody's a affirmé que de nouveaux abaissements des notes souveraines pour les Etats de la zone euro ne sont pas à exclure. La tension est donc toujours de mise sur le marché obligataire européen.