trader_45- Volatilité du dollar après les propos de Dennis Lockhart

- L'euro à un plus haut niveau depuis cinq mois

- Le franc suisse se reprend face au BRL et à l'AUD

Le dollar américain a été assez volatil suite aux propos tenus par le président de la Fed d'Atlanta, Dennis Lockhart. Selon lui, l'économie américaine fait face à de très nombreux défis, notamment en termes de chômage. Afin d'aider à une amélioration de l'état global de l'économie, le membre du FOMC a appelé clairement à maintenir les taux au même niveau tout au long de l'année. Ces propos tranchent avec ceux tenus au cours de la semaine dernière par Charles Plosser ou James Bullard. En revanche, Dennis Lockhart semble rejoindre, en partie, la position du président de la Fed de New York, William Dudley.

A l'approche du relèvement des taux de la BCE, prévu jeudi, la monnaie unique européenne a atteint un plus haut niveau depuis le 4 novembre dernier face à l'USD, au-dessus de 1.42 dollar. L'hypothèse d'un accroissement du différentiel de taux entre les deux bords de l'Atlantique profite incontestablement à l'euro. Cependant, la réunion de la BCE et surtout la conférence qui suivra seront à surveiller de près car il semble probable que Jean Claude Trichet ne va laisser entendre que le Conseil des gouverneurs va procéder à d'autres hausses des taux. Dans ce cas, il semble possible que l'euro perde un peu de terrain, surtout sous l'effet de prises de bénéfices.

Par ailleurs, la crise du marché obligataire, bien qu'elle n'ait plus d'impact à l'heure actuelle sur le cours de l'euro, continue d'inquiéter les marchés financiers. Les taux à 10 ans portugais sont montés à 8.5% hier, leur plus haut niveau jamais atteint depuis leur entrée dans l'UE alors que la crise politique à Lisbonne freine un redressement des finances publiques et que des rumeurs véhiculées par le Spiegel laissent entendre que le FMI veut absolument une restructuration de la dette grecque.

Enfin, après une mauvaise semaine, le franc suisse a rebondi hier, à la surprise générale, face aux devises à haut rendement comme le real brésilien et le dollar australien.

Fed et RBA en haut du calendrier économique

Ce mardi, contrairement à la semaine dernière, l'actualité du marché des changes est très chargée avec, en haut du calendrier, les banques centrales. Comme prévu, la RBA a maintenu son principal taux directeur inchangé à 4.75%. Les commentaires du gouverneur Stevens seront toutefois surveillés de près par les investisseurs, notamment en ce qui concerne l'inflation. La devise australienne devrait, selon les experts de Forex.fr, continuer sur sa lancée dans les prochaines séances du fait de la bonne tenue des marchés matières premières. Des prises de bénéfice ne sont pas à exclure suite au record d'hier atteint par l'AUD face à l'USD.

Au niveau européen, le PMI composite et les ventes au détail seront les principaux indicateurs de la journée. Ils ne devraient pas avoir un impact très important sur l'EUR/USD. La rédaction de Forex.fr considère que la paire va continuer de progresser, au moins jusqu'à la réunion de la BCE.

Enfin, au niveau américain, les minutes de la Fed auront un certain intérêt, notamment si elles sont mises en parallèle avec les récents propos de Dennis Lockhart. Au titre des indicateurs macroéconomiques, l'ISM non manufacturier composite est prévu en très légère hausse ce qui ne devrait pas être suffisant pour estomper les craintes concernant la croissance américaine.