eurostatSur le front macroéconomique, quelques nouvelles de taille. Les nouvelles commandes à l'industrie dans la zone euro ont progressé moins que prévu en février selon les données fournies par Eurostat. Les commandes ont cru de 0.9% alors que les économistes s'attendaient à une hausse de 1.0% ce qui aurait fait une hausse annuelle de 21.8%.

De plus, en France, selon l'INSEE, le moral des ménages est resté stable en avril sur un mois, l'indice demeurant à 83 points, un niveau toutefois considéré comme très bas. Les français restent donc pessimistes quant à l'avenir, notamment en ce qui concerne leur niveau de vie et le chômage.

Outre-Manche, le PIB a été dévoilé. Au premier trimestre, le PIB a augmenté de 0.5% ce qui fait une hausse de 1.8% sur un an. Cette hausse est une bonne nouvelle pour l'économie britannique car elle a permis d'échapper à une nouvelle récession après les mauvaises performances du quatrième trimestre de l'an passé.

Pour finir, la crise souveraine continue en Europe, le rendement des obligations grecques atteignant un nouveau plus haut, ce qui pourrait précipiter une restructuration de la dette. Les rendements à deux ans ont augmenté de 30 points de base tandis que ceux à cinq ans gagnaient 53 points de base.