drapeauamericain-drapeau-americain- Hausse de 50 points de base des taux directeurs en Inde

- Maintien sans surprise des taux à 4.75% en Australie

- Vague de repli sur les valeurs refuges (JPY, CHF et USD)

Comme attendu par les analystes de la rédaction de FOREX.FR, la mort du chef d'Al-Qaeada a finalement laissé place, après le triomphalisme, à un regain d'inquiétudes qui a favorisé une hausse du yen sur le marché des changes, les cambistes craignant une accentuation des attentats terroristes à travers le monde afin de venger sa mort. Dans ce contexte, le yen a atteint un plus haut niveau depuis près d'un mois face à l'USD alors que les échanges en Asie ont fini en baisse aujourd'hui. Le repli des investisseurs sur les valeurs refuges fut massif et a notamment impacté la tenue des dollars néo-zélandais et australien sur le marché des changes.

Le sort du dollar canadien, en dépit d'une baisse des marchés matières premières, fut plus enviable puisque les investisseurs se sont surtout penchés sur le contexte intérieur, le loonie profitant de la reconduction du Premier ministre Harper. Cette reconduction a permis à la monnaie canadienne de gagner dans les premiers échanges américains près de 0.5% face au dollar américain mais, rapidement, le loonie fut rattrapé par le contexte international. Du fait de la baisse des prix du baril de pétrole, le loonien a chuté de 0.3%, limitant toutefois les pertes comparé par exemple à l'AUD qui a chuté de 0.7% face à l'USD.

Enfin, sans réelle surprise, la livre sterling a chuté aujourd'hui suite à une baisse de la croissance du secteur manufacturier britannique. Selon Markit, l'indice PMI manufacturier a atteint 54.6 en avril contre 56.7 en mars. Dans ce contexte, la livre sterling a chuté de 0.8% à 89.80 pence pour un euro et glissé de 1.1% à 1.6476 face au dollar américain. Selon les analystes, un test à 90 pence est envisageable dans les prochains jours pour la monnaie britannique.

Le reste de l'actualité sur le marché des changes risque d'être plutôt morne. Les cambistes vont attendre dans moins d'une heure la publication des commandes industrielles aux Etats-Unis qui sont attendues à -0.1 contre 1.7 précédemment.