eurooo-thumb-200x118-98040Bilan de la semaine précédente: l'EUR affolé par le Spiegel

Les espoirs des cambistes ont été rapidement déçus. Fin de semaine en très mauvaise position pour la monnaie unique qui a dégringolé à quelques pips de 1.43 dollar sur le marché des changes, essuyant de très nombreux coups.

Dès jeudi, l'euro a enclenché une nouvelle phase en raison des propos de Jean Claude Trichet. Le français a, en effet, annoncé qu'un nouveau relèvement monétaire dans la zone euro ne devrait pas intervenir avant le mois de juillet alors que les experts s'attendaient à une hausse dès juin. Les investisseurs ont alors réagi normalement en vendant l'euro sur le marché Forex. Cependant, ce mouvement a été amplifié vendredi en raison des chiffres surprenants de l'emploi aux Etats-Unis et surtout de rumeurs répandues par Der Spiegel.

Selon le département américain du Travail, les Etats-Unis ont créé en avril 244 000 emplois nets, soit une hausse spectaculaire de 10.4% par rapport au mois de mars. Ces bonnes données ont ainsi contredit clairement les chiffres de l'enquête ADP.

Surtout, l'euro a été plombé rapidement par des informations révélées par Der Spiegel selon lesquelles Athènes envisagerait d'abandonner la monnaie unique européenne pour surmonter la crise. En dépit des démentis de l'UE et surtout de la Grèce, l'euro a été sapé et a perdu énormément de terrain face aux valeurs refuge.

Vers un retour en force de l'euro?

La semaine qui s'annonce devrait être assez difficile pour la monnaie unique européenne. En effet, l'horizon économique des Etats-Unis s'est temporairement éclairci mais, surtout, la crise de la dette souveraine a été remise au centre des préoccupations par des informations, de toute évidence, fausses.

La chute, en l'espace de seulement quelques séances, de l'euro, fut trop importante selon tous les analystes. En effet, l'euro est passé d'un plus haut niveau au-dessus de 1.49 dollar à presque 1.43 dollar en moins d'une semaine. De toute évidence, l'euro devrait reprendre la main mais il est probable que les premiers jours de la semaine s'annoncent assez mitigés, sachant que peu d'informations sont aptes à inverser la tendance baissière des derniers jours. L'indice Sentix, qui est attendu dans quelques heures, ne devrait avoir aucune influence sur les échanges.

La semaine devrait commencer véritablement pour l'EUR/USD dès jeudi avec la publication d'indicateurs américains majeurs, à savoir les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, mais surtout les ventes au détail et l'indice des prix à la production. L'inflation et surtout la consommation des ménages américains seront donc au coeur des préoccupations. L'actualité de vendredi confirmera cette tendance avec la publication d'un IPC en hausse à 0.2% et d'un indice de confiance de l'université du Michigan en très légère hausse. Insuffisant certainement pour confirmer la tendance haussière du dollar face à l'euro.

La rédaction de Forex.fr cosidère que l'euro devrait reprendre en milieu de semaine, au plus tard, sa tendance à la hausse, une fois que les marchés auront digéré les informations de vendredi dernier. Un retour rapide vers 1.45 dollar est donc tout à fait envisageable.


N'oubliez pas non plus de participer à notre grand sondage des brokers en ligne en cliquant ICI.