klass-knot-185x114Nommé en mai 2011 par le ministre des Finances afin de remplacer Nout Wellink dont le mandat arrive à terme en juillet prochain, Klaas Knot va bientôt prendre les rênes de la banque centrale danoise.

Renvoyant une image de sportif et de bon père de famille, Klaas Knot a pris la succession d'un gouverneur qui était contesté par les parlementaires. Knot, après des études en économie et politique fiscale, et un rapide passage au Fonds Monétaire International, a effectué la majeure partie de sa carrière au sein de la banque centrale danoise.

Il a gravi au fil des années les échelons de la banque centrale jusqu'à devenir directeur du département de supervision pendant cinq ans. A ce titre, il a eu la tâche particulièrement difficile de gérer la crise bancaire de 2008/2009 et de venir en aide au gouvernement à ce moment-là, notamment lors de la nationalisation de Fortis et d'ABN AMRO.

Sa nomination fut particulièrement surprenante pour les commentateurs qui considèrent que son arrivée à la tête de la banque centrale ne devrait avoir strictement aucune influence sur la politique monétaire danoise. Le ministre des Finances a d'ailleurs soutenu que Knot devrait continuer la stricte politique monétaire d'inspiration allemande et le maintien de l'inflation en-dessous de 2%. La surprise des commentateurs vient du fait que son âge et aussi son manque de charisme et de popularité parmi les cercles financiers ne pesaient pas en sa faveur.

En fait, en nommant Knot, le Ministère des Finances escompte reprendre un peu la main sur la politique monétaire et souhaite surtout tourner la page Wellink qui fut caractérisée par l'incapacité de la banque centrale à prévenir la chute de la banque danoise Icesave, dans la foulée de la faillite de l'islandaise Landsbanki, ou la mise en faillite de la petite banque commerciale danoise DSB.