En ce lundi férié en France, la monnaie unique européenne a ouvert toujours en baisse, autour de 1.43 dollar après avoir connu une fin de semaine dernière affolante. Les profondes divisions entre la Banque Centrale Européenne et certains pays européens, dont l'Allemagne, sur la forme à donner à une nouvelle aide à la Grèce ont pesé sur les échanges, faisant atteindre à l'EURUSD un plus bas niveau depuis environ un mois. La chute de l'euro, aujourd'hui, ne fut pas limitée au dollar puisque des baisses très conséquentes ont aussi été constatées face au dollar canadien et au dollar australien. Les divisions entre européens ont en fait mis totalement au second plan la prochaine hausse des taux directeurs dans la zone euro, qui est prévue en juillet. Aujourd'hui, la monnaie unique a peu d'opportunités de rebond dans un marché particulièrement calme, sans réels indicateurs macroéconomiques. L'EURUSD devrait, par conséquent, évoluer dans une bande de fluctuation journalière assez étroite, autour du point de 1.43. Retrouvez l'analyse technique de la rédaction de Forex.fr dès demain sur le site pour plus d'informations!
Un peu à l'image de l'euro, le yen a aussi chuté face aux principales monnaies du marché des changes suite à un rapport soulignant que les commandes de machines ont chuté de manière inattendue en avril au Japon, de 3.3%. Les analystes s'attendent à ce que le comité de politique monétaire de la BoJ qui se réunit aujourd'hui et demain décide d'étendre le programme de rachat d'actifs existant. De plus, de nouvelles mesures pourraient être annoncées en direction des entreprises, afin notamment de fournir des prêts à un taux très avantageux de 0.1%. Dans la perspective de nouvelles mesures, la devise nippone était vendue ce matin, ce qui devrait s'amplifier dans la journée.
Enfin, suite à de nouvelles secousses sismiques enregistrées à Christchurch, le dollar néo-zélandais a affiché une baisse très rapide sur le marché des changes. Les investisseurs redoutent un nouveau séisme dévastateur alors que la ville a déjà été touchée en février, ce qui a causé la fermeture du Central Business District et la mort de 180 personnes.
Selon toute vraisemblance, le dollar néo-zélandais pourrait descendre vers le niveau de 80 cents cette semaine bien que le NZD fut soutenu jusque là par la perspective de futurs relèvements monétaires.
eurooooEn ce lundi férié en France, la monnaie unique européenne a ouvert toujours en baisse, autour de 1.43 dollar après avoir connu une fin de semaine dernière affolante. Les profondes divisions entre la Banque Centrale Européenne et certains pays européens, dont l'Allemagne, sur la forme à donner à une nouvelle aide à la Grèce ont pesé sur les échanges, faisant atteindre à l'EURUSD un plus bas niveau depuis environ un mois. La chute de l'euro, aujourd'hui, ne fut pas limitée au dollar puisque des baisses très conséquentes ont aussi été constatées face au dollar canadien et au dollar australien.

Les divisions entre européens ont en fait mis totalement au second plan la prochaine hausse des taux directeurs dans la zone euro, qui est prévue en juillet. Aujourd'hui, la monnaie unique a peu d'opportunités de rebond dans un marché particulièrement calme, sans réels indicateurs macroéconomiques. L'EURUSD devrait, par conséquent, évoluer dans une bande de fluctuation journalière assez étroite, autour du point de 1.43. Retrouvez l'analyse technique de la rédaction de Forex.fr dès demain sur le site pour plus d'informations!
Un peu à l'image de l'euro, le yen a aussi chuté face aux principales monnaies du marché des changes suite à un rapport soulignant que les commandes de machines ont chuté de manière inattendue en avril au Japon, de 3.3%. Les analystes s'attendent à ce que le comité de politique monétaire de la BoJ qui se réunit aujourd'hui et demain décide d'étendre le programme de rachat d'actifs existant. De plus, de nouvelles mesures pourraient être annoncées en direction des entreprises, afin notamment de fournir des prêts à un taux très avantageux de 0.1%. Dans la perspective de nouvelles mesures, la devise nippone était vendue ce matin, ce qui devrait s'amplifier dans la journée.
Enfin, suite à de nouvelles secousses sismiques enregistrées à Christchurch, le dollar néo-zélandais a affiché une baisse très rapide sur le marché des changes. Les investisseurs redoutent un nouveau séisme dévastateur alors que la ville a déjà été touchée en février, ce qui a causé la fermeture du Central Business District et la mort de 180 personnes.
Selon toute vraisemblance, le dollar néo-zélandais pourrait descendre vers le niveau de 80 cents cette semaine bien que le NZD fut soutenu jusque là par la perspective de futurs relèvements monétaires.