BNSSHier, le gouvernement suisse a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour 2012, soulignant que le franc fort pèse lourdement sur l'activité économique. Désormais, le PIB ne pourrait augmenter que de 1.5% l'année prochaine contre 1.9%. Cet avertissement de la part du gouvernement pourrait laisser prévoir une intervention de la BNS sur les marchés dans les prochains mois.

Aux Etats-Unis, selon les chiffres du département du Travail, les prix à la production ont augmenté en mai, mais moins que prévu en raison d'un ralentissement des prix de l'énergie. La hausse fut de 0.2% sur un mois soit une progression de 7.3% sur un an. Hors éléments volatils, les prix de gros ont augmenté de 0.2% sur un mois.

Par ailleurs, les ventes au détail ont reculé le mois dernier, soit une première depuis onze mois ce qui a éveillé de nouvelles inquiétudes sur les marchés financiers. Le recul fut de 0.2% sur un mois.

Enfin, l'inflation est toujours au plus haut outre-Manche puisque les prix à la consommation ont augmenté de 0.2% sur un mois en mai, soit une hausse de 4.5% sur un an.