euro-fonds-speculatifsEn ce vendredi matin, la monnaie unique européenne est toujours sous pression et s'échange vers 1.4150 dollar sur le marché des changes. Les difficultés budgétaires de la crise et la crise politique qui secoue Athènes ont eu pour conséquence, au cours des dernières séances, de miner considérablement le moral des investisseurs, ces derniers se détournant de l'EUR.

Seule donnée positive, le fait que l'UE et le FMI aient trouvé un accord pour verser la dernière tranche du prêt de 110 milliards d'euros consenti l'année dernière au pays hellénique. Reste maintenant à s'accorder sur une nouvelle aide.

Vu l'impasse actuelle, les tensions sur le marché obligataire européen se sont accentuées hier poussant les taux grecs à 10 ans à plus de 18%, un niveau qui souligne l'impossibilité pour la Grèce de retourner d'ici six mois se financer sur les marchés financiers. Comme d'habitude, dans la foulée, les autres pays en difficulté de la zone euro ont aussi eu leurs taux grimper, comme l'Irlande dont les taux se sont rapprochés de 12%.

Sur le marché des changes, la situation s'est traduite par une chute poursuivie de l'EUR face aux principales devises, notamment les valeurs refuge. L'EUR s'est rapproché de 114 yens hier, seuil qui pourrait être franchi prochainement à la baisse tandis que le franc suisse a atteint un nouveau record historique face à l'EUR ce qui a éveillé des inquiétudes en Suisse. Après avoir franchi à la baisse le niveau de 1.2000 CHF, l'EURCHF s'est légèrement ressaisi hier, du fait d'un rebond technique. Pour autant, la pression baissière demeure intacte.
Au niveau des annonces du jour, l'actualité sera particulièrement pauvre avec les chiffres de la balance commerciale pour l'euroland à 11h qui n'auront aucun intérêt et ensuite, dans l'après midi, la publication de l'indice de confiance de l'Université du Michigan et les indicateurs avancés.

Sans nouvelle de la Grèce aujourd'hui, notre vue est neutre pour l'EURUSD, sachant que la configuration baissière n'est pas entamée en dépit d'une séance de légère consolidation hier. La parité devrait évoluer dans un canal de fluctuation compris entre 1.4050 et 1.4200 pour le reste de la séance.