financial_marketPour la séance d'aujourd'hui, les analystes de Forex.fr émettent un avis neutre sur l'EURUSD et l'EURCHF en raison de la forte volatilité constatée depuis hier. Lors de la séance d'hier, l'EURUSD a joué au yoyo, optant pour la baisse au cours de la matinée, puis pour la hausse dans l'après-midi en raison de la perspective du vote de confiance au Parlement grec. La réussite du gouvernement socialiste était prévisible mais elle fut toutefois récompensée par les marchés financiers en permettant à l'EURUSD de grimper légèrement au-dessus de 1.4400 hier. Schéma identique pour l'EURJPY qui a franchi le niveau de 115 yens.

La confiance accordée par le Parlement grec au gouvernement ouvre ainsi la voie à l'adoption, le 28 juin prochain, d'un nouveau plan d'austérité drastique, comme désiré par l'UE qui a conditionné le versement de 12 milliards d'euros à Athènes à un vote positif. Dans les grandes lignes, le plan d'austérité court jusqu'en 2015 et prévoit 28.4 milliards d'euros d'économies et un record de 50 milliards d'euros de privatisations. Il est vraisemblable que ce nouveau plan soit adopté sans difficulté ce qui écarte, au moins pour quelques mois, le risque d'un défaut de paiement de la Grèce.

Pour autant, les obstacles restent nombreux et l'Italie l'a bien compris aujourd'hui en affirmant que les Européens ne doivent pas trop tergiverser pour le versement d'un deuxième paquet d'aide à la Grèce, au risque d'exposer d'autres Etats à une crise de la dette, tant les marchés financiers sont inquiets.

D'ailleurs, les marchés actions européens n'ont pas ouvert en hausse aujourd'hui, témoignant de la persistance de nombreux défis à surmonter afin de stabiliser la Grèce d'un point de vue financier et budgétaire. Ainsi, l'indice Footsie-100 londonien a ouvert en baisse de 18.01 points tandis que le Dax allemand débutait la séance difficilement à l'équilibre, autour de 7 285.93 points.

Dans les prochains jours, un regain d'optimisme pourrait aider momentanément l'EURUSD ce qui conduirait la paire à tester éventuellement les résistances à 1.4430 et à 1.4450, ce qui offrirait de bonnes opportunités de vente sachant que notre vue est sur le moyen terme négative, avec un retour prévisible à 1.4175 dollar.

Les indicateurs européens attendus aujourd'hui – la confiance des consommateurs et les nouvelles commandes industrielles – devraient avoir un impact relativement limité sur l'EURUSD. En revanche, la réunion de la Fed et la deuxième conférence de Ben Bernanke auront un impact certain sur les échanges américains. Le statu quo monétaire est attendu en raison des difficultés sur le marché de l'immobilier et sur le marché de l'emploi qui témoignen d'un ralentissement de la croissance. Pour l'instant, il semble peu probable que la Fed s'oriente vers de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif mais rien n'est exclu. De plus, il sera intéressant de savoir si le patron de la Fed s'exprimera au sujet de la crise souveraine en Europe alors que les américains s'inquiètent de plus en plus de l'impact de cette crise sur l'économie américaine.