franc_suisseAujourd'hui, comme hier, la séance est propice aux records pour les valeurs refuge. En l'absence d'accord entre républicains et démocrates sur le relèvement du plafond de la dette, alors que les Etats-Unis sont seulement à 8 jours d'un défaut de paiement aux conséquences imprévisibles pour l'économie mondiale, les investisseurs se désistent prudemment de leurs dollars afin d'acheter des valeurs refuge mais pas seulement.

Ainsi, ce matin, l'EURUSD a poursuivi sur sa tendance haussière en grimpant momentanément dans les échanges asiatiques au-dessus du seuil de 1.45 USD avant de relâcher quelques pips par la suite. Un dépassement de ce seuil dans les heures à venir n'est pas exclu ce qui pourrait conduire le cross vers 1.4525. L'euro a retrouvé la confiance des investisseurs depuis l'accord européen sur la Grèce. A ce sujet, le ministre des Finances grec a annoncé que la procédure pour l'échange volontaire d'obligations d'Etat grecques détenues par les créanciers du secteur privé contre des titres d'échéance plus longue commencera dès le mois prochain.

Outre l'EUR, le real brésilien continue aussi d'avoir la confiance des cambistes, atteignant un record historique face au dollar, à 1.53 lors de la séance d'hier. En dépit des mesures prises par la banque centrale du Brésil, la vitalité de l'économie brésilienne constitue une garantie importante pour les investisseurs en cette période de crise souveraine. Les chiffres du ministère des Finances ont en effet établi une croissance de 4.5% au deuxième trimestre de cette année.

Franc suisse et yen, valeurs refuge par excellence, éveillent également l'intérêt des marchés. En l'espace de deux séances, le franc suisse a battu deux records, atteignant hier 0.8021 CHF puis passant ce matin pour la première fois en dessous de la barre des 0.80 CHF pour un dollar. Le discours du président Obama n'a contribué à rassurer les esprits hier puisque la réaction des marchés fut immédiate en faisant chuter le billet vert à un plus bas depuis le 17 mars dernier face au JPY, à 77.89 soit à seulement quelques pips de notre plus bas pour la séance d'aujourd'hui, à 77.75.

Sans compromis sur le relèvement du plafond de la dette à temps, les valeurs refuge ont toutes les chances d'accentuer leur avance face à l'USD. La journée qui s'annonce est particulièrement riche en indicateurs macroéconomiques, notamment pour les Etats-Unis avec la confiance des consommateurs à 16h et de nouveaux chiffres du secteur immobilier, mais ils risquent d'être à l'arrière plan, les marchés se focalisant surtout sur les discussions qui ont lieu à Washington.

La possibilité d'une baisse de la note souveraine des Etats-Unis par les agences de notation se fait de plus en plus précise et risque d'avoir des conséquences importantes, comme l'a souligné le FMI, pour l'économie américaine mais aussi pour toute l'économie mondiale.