congres_usLe dollar américain a opéré une remontée généralisée ce matin suite à l'annonce par la Maison Blanche d'un accord de dernière minute sur le relèvement du plafond de la dette américaine. Cet accord fut annoncé après plus de 11 heures de négociations marathon. La première réaction des marchés financiers fut l'optimisme avec une remontée généralisée des bourses européennes, Paris gagnant à l'ouverture 1.28%.

L'euro repartait à la baisse face au dollar lundi sur les marchés asiatiques, après l'annonce par Barack Obama d'un accord de dernière minute sur le relèvement du plafond de la dette américaine, qui doit désormais être entériné par le Congrès.

Selon les premiers éléments communiqués, l'accord porte sur un relèvement du plafond de la dette de 2 100 milliards de dollars avec, en contrepartie, des coupes budgétaires pour un montant d'au moins 1 000 milliards de dollars dans un premier temps. Par la suite, une commission bipartite devrait être chargée de décider de nouvelles coupes, pour un montant supplémentaire de 1 500 milliards de dollars. Le montant total correspond peu ou prou aux exigences des responsables américains mais il est encore loin de la somme évoquée par S&P pour maintenir le triple « A » des Etats-Unis. L'agence évoquait il y a quelques jours un plan de réduction des dépenses sur 10 à 12 ans pour un montant de  4 000 milliards de dollars.

Désormais, les deux Chambres du Congrès dispose de 48 heures pour voter le projet de loi. Bien que des mécontentements persistent, les marchés ne doutent pas une seule seconde que le texte sera adopté en temps et en heure.

Au niveau macroéconomique, les indicateurs européens qui ont été publiés ce matin ont confirmé la tendance légèrement baissière de l'EURUSD. Le taux de chômage dans la zone euro est resté stable à 9.9% tandis que l'indice PMI du secteur manufacturier allemand a affiché une baisse à 52 le mois dernier contre 54.6 en juin, un plus bas niveau depuis octobre 2009. Schéma identique en France avec une chute de l'indice à 50.5 contre 52.5 en juin, soit un plus bas depuis deux ans également.


  • Le calendrier économique: On notera à 16h deux indices américains majeurs, à savoir l'indice ISM manufacturier attendu en hausse à 55 et les dépenses de construction qui risquent d'avoir un impact faible sur les cours.

  • L'analyse technique: Après la correction de vendredi à 1.4235, l'EURUSD devrait se maintenir entre 1.4235 et 1.4300 et ensuite, dans les jours qui viennent, probablement reprendre le chemin de la hausse vers 1.4545, principale résistance de la paire. Une rupture de cette résistance pourrait alors entraîner la paire vers 1.5050.