fed1029Sur le front macroéconomique, la productivité non agricole aux Etats-Unis a un peu moins reculé que prévu au deuxième trimestre, baissant à un rythme annuel de 0.3% après une chute de 0.6% au premier trimestre.

La Fed a maintenu ses taux inchangés et ce, au moins jusqu'à mi 2013. Au demeurant, Ben Bernanke a annoncé que l'institut d'émission réfléchit à de nouvelles mesures de soutien de l'économie.

Sur le marché des changes, les records continuent pour les valeurs refuge. Le dollar américain a ainsi atteint 0.7359 franc suisse hier.

Face à l'agitation des marchés, le Premier ministre russe Poutine a affirmé que la banque centrale russe va prochainement injecter des liquidités sur le marché par divers canaux. Plusieurs autres banques centrales devraient faire de même, à moins qu'une action coordonnée globale n'ait lieu.

Sur le front obligataire, pour la deuxième journée consécutive, la BCE a racheté des obligations de l'Italie et de l'Espagne ce qui a permis d'apaiser les tensions.

C'est dans ce contexte que la Grèce a emprunté 812.5 millions d'euros à six mois, à un taux en légère baisse à 4.85%.