unemploymentSur le front macroéconomique, plusieurs indicateurs ont fait la Une de l'actualité hier. En Europe, ce sont les chiffres du chômage en Grèce qui ont attiré l'attention, avec un taux record de 16.6% en mai dernier selon les statistiques officielles.

Aux Etats-Unis, le déficit commercial s'est encore creusé en juin, atteignant son plus haut niveau depuis octobre 2008. En données corrigées des variations saisonnières, le déficit a atteint 53.1 milliards de dollars.

Par ailleurs, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage ont continué leur mouvement de baisse, en chutant à 395 000 contre 402 000 la semaine précédente.

La confusion était toujours très importante hier en Europe. Alors que Madrid a annoncé un sommet européen dans les prochains jours, le ministre belge des Finances, Didier Reynders, a affirmé qu'aucune décision à ce sujet n'a été prise et que le prochain sommet européen se tiendra mi-septembre, comme prévu initialement.

Afin d'apaiser les marchés financiers et surtout de satisfaire les exigences de la BCE, l'Italie prépare un nouveau plan d'austérité. Hier, le ministre Tremonti a été auditionné au Parlement et a évoqué notamment une hausse des taxes sur les gains financiers qui pourrait passer de 12.5% à 20%. Une totale libéralisation des serices publics locaux est également prévue selon les premières informations à ce sujet.