warren-buffett-tips-for-getting-richVendredi 5 août: Dégradation de la note souveraine des Etats-Unis par S&P

Samedi 6 août: Warren Buffett réaffirme, dans une interview accordée à Bloomberg, sa confiance dans l'économie américaine et l'impossiblité d'un retour en récession

Lundi 8 août: chute généralisée des indices boursiers mondiaux, suspension des échanges




La panique boursière du mois d'août, événement de cet été pour les marchés financiers, a fait perdre des sommes qui sont encore difficilement estimables au niveau mondial. Pour l'Europe, ce sont plusieurs milliards d'euros qui se sont volatilisés en l'espace de quelques séances.

Pendant que les petits investisseurs perdaient leurs économies, d'autres faisaient les soldes. C'est en ces termes que le patron de Berkshire’s Hathaway Inc, Warren Buffett, a qualifié ses achats d'actions pendant la panique boursière. Au cours d'une interview diffusée sur PBS, Warren Buffett a affirmé que le lundi 8 août, sa fime « a dépensé plus d'argent sur le marché des changes pour acheter que n'importe quel autre jour de l'année ».

Bien qu'il soit impossible de connaître en détail les achats effectués et les montants avancés par Warren Buffett en pleine crise d'août pour des raisons de confidentialité des trades, la firme qu'il gère a, selon les informations communiquées, acheté au cours des derniers mois des actions principalement de Wells Fargo, dont le milliardaire est déjà un des principaux actionnaires, mais aussi de MasterCard et de Dollar General Corp. Signe des temps, à l'inverse, Buffett s'est désisté d'une partie de ses actions dans Kraft Foods Inc, à 99.5 millions d'actions.

Au total, Berkshire valait, au 30 juin dernier, près de 67.6 milliards de dollars, dont 40% serait constitué de firmes spécialisées dans la consommation et 37% de firmes du secteur bancaire, le reste regroupant surtout des entreprises commerciales et industrielles.