euro_dollarSCENARIO POUR AUJOURD'HUI

La volatilité est toujours active sur l'EURUSD.  Néanmoins, la parité navigue au dessus des 1.44, avec un point pivot à 1.4423. S’il venait à être franchi, elle devrait continuer sa hausse vers 1.4443. En revanche, un enfoncement du niveau 1.4390 pourrait entraîner la paire vers un plus bas estimé à 1.4370.


LE POINT SUR LES FONDAMENTAUX

L'euro était en légère baisse par rapport au dollar U.S. ce jeudi, les craintes concernant la crise de la dette souveraine de la zone euro le tirant vers le bas, dans l'attente des derniers chiffres de l'inflation américaine.

Ewald Nowotny, membre de la Banque Centrale Européenne, a déclaré être davantage inquiet de l'entrée dans une phase de croissance ralentie et d'inflation faible que des risques de surinflation.  Il a affirmé dans un entretien pour le journal autrichien Der Wirtschaftsblatt: "Une autre récession, comme le double tranchant tant redouté, a peu de chances de se produire, mais nous ne devons toutefois pas exclure la possibilité d'un affaiblissement de la croissance, et donc que la reprise actuelle perde de son élan." Il a également ajouté qu'il était trop tôt pour prendre une décision concernant la mise en place des obligations européennes, précisant: "je pense qu'il n'est pas souhaitable de lancer un nouveau sujet par semaine".

La devise européenne avait trouvé des partisans mercredi, alors que circulaient des rumeurs affirmant que la BCE faisait l'acquisition de dettes souveraines de l'Italie et de l'Espagne afin de soulager la pression pesant sur les troisième et quatrième économies du bloc.

Les Etats-Unis dévoileront une série de résultats économiques en cours de journée, notamment le nombre des nouvelles inscriptions au chômage enregistrées par les autorités, les ventes de logements anciens, l'activité manufacturière dans la région de Philadelphie ainsi qu'un inventaire des réserves de gaz naturel.

Par conséquent, si les nouvelles des USA sont bonnes voire meilleures que prévue, il faudra compter sur un rebond du dollar face à l’euro, d’autant que l’euro pourrait faire les frais de l’effet d’annonce alerte de M. Ewald Nowotny. Toutefois, si confirmation il ya des rachats de dettes souveraines en zone euro, et que les nouvelles outre-Atlantique sont décevantes, alors la parité sera haussière.


Par Didier Bourguignon, stagiaire en Analyse Technique