En dépit du plan Obama, l'euro s'affiche faible ce matin, suivant la tendance esquissée par le CAC40 à l'ouverture, ce dernier perdant 0.68% à 3064.94 points.
Scénario du jour EURUSD:
La monnaie unique européenne continue d'être pénalisée par la révision à la baisse par la Banque Centrale Européenne des perspectives de croissance pour l'EuroZone cette année et l'année prochaine. La paire EURUSD a ouvert ce matin en Europe à 1.3885 et atteignait difficilement 1.3899 à 9h, heure française.
Le franchissement du seuil de 1.39 à la baisse confirme nos prévisions formulées hier. Du fait de cette forte baisse enregistrée lors des dernières séances, une correction technique pour la paire devrait ramener, sur une base journalière, l'euro vers 1.3995.
Sur une base mensuel, nous sommes plus optimistes pour le sort de la monnaie des 17 qui pourrait retrouver, au moins temporairement, son élan haussier ce qui pourrait la conduire dans la zone 1.4459-1.4593. Par la suite, une nouvelle baisse est à prévoir selon l'analyse technique.
Du point de vue du calendrier économique, la séance de ce vendredi risque d'être assez peu chargée avec, prévu pour cet après-midi, uniquement les stocks de commerce en gros aux Etats-Unis, attendus à 0.8% contre 0.6% précédemment. Cette nouvelle risque de n'avoir aucun impact sur les cours du Forex.
Le plan d'Obama pour l'emploi en quelques points:
Bien qu'il n'ait pas eu d'effet positif sur la tendance des marchés financiers mondiaux, le plan d'Obama pour lutter contre le chômage a réservé quelques surprises, d'abord en ce qui concerne le montant. Alors que les médias évoquaient le chiffre de 300 milliards de dollars, le plan devrait se monter à 447 milliards de dollars. Bien que l'opposition républicaine ait approuvé certaines mesures, une nouvelle bataille s'annonce entre démocrates et républicains sur le financement de ces mesures puisque le président Obama fut très vague à ce sujet.
Les mesures principales qui ont des chances d'être votées:
- plus de 220 milliards de dollars devraient être consacrés à des réductions de charges payables par les employés et les entreprises, de quoi séduire les républicains
- division par deux de la taxe sur les salaires qui finance le programme de retraite
- la soumission au Congrès des accords de libre échange négociés avec la Corée du Sud, la Colombie et le Panama
Les mesures phares qui n'aboutiront pas:
- nouveaux projets d'infrastructures via notamment le financement de projets ferrés de transport en commun
- le transfert de crédits aux Etats pour préserver des emplois de fonctionnaires
Les premières mesures devraient être votées au début de l'année prochaine sachant que le Congrès n'aura qu'un délai très limité pour examiner les différents projets, la campagne présidentielle commençant effectivement en mars 2012.
L'impact de ces mesures ne devrait apparaître dans les chiffres que dans un délai de 6 à 9 mois voire plus. Par conséquent, le chômage risque encore d'être élevé pendant longtemps outre-Atlantique.
eurooooEn dépit du plan Obama, l'euro s'affiche faible ce matin, suivant la tendance esquissée par le CAC40 à l'ouverture, ce dernier perdant 0.68% à 3064.94 points.
Scénario du jour EURUSD:
La monnaie unique européenne continue d'être pénalisée par la révision à la baisse par la Banque Centrale Européenne des perspectives de croissance pour l'EuroZone cette année et l'année prochaine. La paire EURUSD a ouvert ce matin en Europe à 1.3885 et atteignait difficilement 1.3899 à 9h, heure française.
Le franchissement du seuil de 1.39 à la baisse confirme nos prévisions formulées hier. Du fait de cette forte baisse enregistrée lors des dernières séances, une correction technique pour la paire devrait ramener, sur une base journalière, l'euro vers 1.3995.
Sur une base mensuelle, nous sommes plus optimistes pour le sort de la monnaie des 17 qui pourrait retrouver, au moins temporairement, son élan haussier ce qui pourrait la conduire dans la zone 1.4459-1.4593. Par la suite, une nouvelle baisse est à prévoir selon l'analyse technique.
Du point de vue du calendrier économique, la séance de ce vendredi risque d'être assez peu chargée avec, prévu pour cet après-midi, uniquement les stocks de commerce en gros aux Etats-Unis, attendus à 0.8% contre 0.6% précédemment. Cette nouvelle risque de n'avoir aucun impact sur les cours du Forex.
Le plan d'Obama pour l'emploi en quelques points:
Bien qu'il n'ait pas eu d'effet positif sur la tendance des marchés financiers mondiaux, le plan d'Obama pour lutter contre le chômage a réservé quelques surprises, d'abord en ce qui concerne le montant. Alors que les médias évoquaient le chiffre de 300 milliards de dollars, le plan devrait se monter à 447 milliards de dollars. Bien que l'opposition républicaine ait approuvé certaines mesures, une nouvelle bataille s'annonce entre démocrates et républicains sur le financement de ces mesures puisque le président Obama fut très vague à ce sujet.
Les mesures principales qui ont des chances d'être votées:
- plus de 220 milliards de dollars devraient être consacrés à des réductions de charges payables par les employés et les entreprises, de quoi séduire les républicains
- division par deux de la taxe sur les salaires qui finance le programme de retraite
- la soumission au Congrès des accords de libre échange négociés avec la Corée du Sud, la Colombie et le Panama
Les mesures phares qui n'aboutiront pas:
- nouveaux projets d'infrastructures via notamment le financement de projets ferrés de transport en commun
- le transfert de crédits aux Etats pour préserver des emplois de fonctionnaires
Les premières mesures devraient être votées au début de l'année prochaine sachant que le Congrès n'aura qu'un délai très limité pour examiner les différents projets, la campagne présidentielle commençant effectivement en mars 2012.
L'impact de ces mesures ne devrait apparaître dans les chiffres que dans un délai de 6 à 9 mois voire plus. Par conséquent, le chômage risque encore d'être élevé pendant longtemps outre-Atlantique.