Au niveau des indicateurs macroéconomiques, le sentiment économique en Allemagne s'est dégradé un peu moins que prévu ce mois-ci selon l'institut ZEW, tombant à -43.3 contre -45 attendu par les marchés. C'est toutefois le plus bas niveau atteint depuis décembre 2008. La composante des conditions actuelles a reculé de son côté à 43.6 points alors qu'elle était attendue à 40.0 points.
Par ailleurs, les prix à la production ont baissé le mois dernier pour la première fois depuis décembre 2009 avec une baisse de 0.3% sur un mois selon l'Office fédéral de la statistique en Allemagne. En glissement annuel, les prix à la production affichent une hausse de 5.5%.
Concernant la situation en Grèce, le ministère des Finances du pays a démenti hier catégoriquement tout projet de référendum sur le maintien ou non du pays dans l'EuroZone. Une source du ministère a déclaré à l'AFP que "cela n'a pas de sens".
Enfin, selon des informations de back-office, la BCE a acheté de petites quantités de papier obligataire italien sur le marché ce matin, ces achats se concentrant principalement sur des obligations ayant pour maturité de cinq à dix ans. Avant cette intervention, le rendement des obligations italiennes à dix ans avait connu une hausse de 13 points de base à 5.72%, tandis que le spread avec les bunds allemands atteignait 397 pdb.
euro_flagAu niveau des indicateurs macroéconomiques, le sentiment économique en Allemagne s'est dégradé un peu moins que prévu ce mois-ci selon l'institut ZEW, tombant à -43.3 contre -45 attendu par les marchés. C'est toutefois le plus bas niveau atteint depuis décembre 2008. La composante des conditions actuelles a reculé de son côté à 43.6 points alors qu'elle était attendue à 40.0 points.
Par ailleurs, les prix à la production ont baissé le mois dernier pour la première fois depuis décembre 2009 avec une baisse de 0.3% sur un mois selon l'Office fédéral de la statistique en Allemagne. En glissement annuel, les prix à la production affichent une hausse de 5.5%.
Concernant la situation en Grèce, le ministère des Finances du pays a démenti hier catégoriquement tout projet de référendum sur le maintien ou non du pays dans l'EuroZone. Une source du ministère a déclaré à l'AFP que "cela n'a pas de sens".
Enfin, selon des informations de back-office, la BCE a acheté de petites quantités de papier obligataire italien sur le marché ce matin, ces achats se concentrant principalement sur des obligations ayant pour maturité de cinq à dix ans. Avant cette intervention, le rendement des obligations italiennes à dix ans avait connu une hausse de 13 points de base à 5.72%, tandis que le spread avec les bunds allemands atteignait 397 pdb.