Sur le plan macroéconomique, le principal indicateur de la séance d'hier fut la publication de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne. Cet indice a enregistré en septembre un recul moins marqué que prévu, mais affiche toutefois sa troisième baisse consécutive ce qui confirme amplement le ralentissement de l'activité outre-Rhin. L'indice est ressorti à 107.5 contre 108.7 en août. Le consensus était à 106.5.
Aux Etats-Unis, selon la Maison Blanche, le Congrès américain devrait se prononcer le mois prochain sur le plan de relance économique proposé par le président Obama. Cependant, selon plusieurs sources républicaines, il est peu probable que l'ensemble du plan soit voté en raison d'une opposition à des hausses d'impôts de la part du Parti Républicain.
En Grèce, le gouvernement grec devrait annoncer dans le courant de la semaine des accords sur les privatisations, notamment en renouvelant la concession de l'aéroport d'Athènes, des jeux d'OPAP et de la vente de la licence pour les machines à sous vidéoludiques. L'OPAP, le monopole de paris sportifs grec, devrait notamment acheter une nouvelle licence pour 1 milliard d'euros selon les experts.
Enfin, interviewé au sujet des rumeurs concernant un plan massif pour sauver le système bancaire française, le gouverneur de la BdF, Christian Noyer, a affirmé au JDD qu' "il n'y a pas de plan et que nous n'en avons pas besoin d'un". Les banques "sont très solides. Elles ont un capital de base solide par rapport aux autres banques européennes et elles sont rentables…Aucune d'entre elles ne cache des actifs toxiques". Il a par ailleurs ajouté qu'en cas de crise, le secteur bancaire français pourrait toujours utiliser l'entité publique mise en place en 2008 par le gouvernement français pour faire face à l'effondrement de la banque Lehman Brothers.
imagesSur le plan macroéconomique, le principal indicateur de la séance d'hier fut la publication de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne. Cet indice a enregistré en septembre un recul moins marqué que prévu, mais affiche toutefois sa troisième baisse consécutive ce qui confirme amplement le ralentissement de l'activité outre-Rhin. L'indice est ressorti à 107.5 contre 108.7 en août. Le consensus était à 106.5.
Aux Etats-Unis, selon la Maison Blanche, le Congrès américain devrait se prononcer le mois prochain sur le plan de relance économique proposé par le président Obama. Cependant, selon plusieurs sources républicaines, il est peu probable que l'ensemble du plan soit voté en raison d'une opposition à des hausses d'impôts de la part du Parti Républicain.
En Grèce, le gouvernement grec devrait annoncer dans le courant de la semaine des accords sur les privatisations, notamment en renouvelant la concession de l'aéroport d'Athènes, des jeux d'OPAP et de la vente de la licence pour les machines à sous vidéoludiques. L'OPAP, le monopole de paris sportifs grec, devrait notamment acheter une nouvelle licence pour 1 milliard d'euros selon les experts.
Enfin, interviewé au sujet des rumeurs concernant un plan massif pour sauver le système bancaire française, le gouverneur de la BdF, Christian Noyer, a affirmé au JDD qu' "il n'y a pas de plan et que nous n'en avons pas besoin d'un". Les banques "sont très solides. Elles ont un capital de base solide par rapport aux autres banques européennes et elles sont rentables…Aucune d'entre elles ne cache des actifs toxiques". Il a par ailleurs ajouté qu'en cas de crise, le secteur bancaire français pourrait toujours utiliser l'entité publique mise en place en 2008 par le gouvernement français pour faire face à l'effondrement de la banque Lehman Brothers.