Incapacité de l'Eurogroupe à avancer des solutions concrètes pour la Grèce et rumeurs incessantes de faillites sur les marchés financiers ont bousculé encore plus le cours de l'eurusd pour le conduire à 1.3198 à 12h30, heure de Paris.
Scénario Forex EURUSD
L'enfoncement du niveau de 1.3200 par la paire eurusd renforce notre sentiment baissier pour la paire qui devrait vraisemblablement la conduire vers 1.3000 d'ici à la fin de la semaine de trading. Un test important pour le cross sera le niveau de 1.3150 qui, en cas d'enfoncement, permettra à l'euro de se diriger rapidement vers le niveau que nous avons établi, à savoir 1.3000.
Du point de vue macroéconomique, la séance risque d'être calme avec, uniquement, les commandes industrielles outre-Atlantique, qui n'auront pas d'impact décisif sur la paire. Rumeurs de faillite et Grèce continueront donc d'influencer sur les cours du marché des changes dans les heures à venir.
Le cas American Airlines
Parmi les nouveautés de cette semaine, les rumeurs concernant un éventuel dépôt de bilan de la firme American Airlines en raison d'une envolée de ses coûts de travail alors que, comme l'a fait remarquer le site internet américain Business Insider, la compagnie aérienne réduit sensiblement sa masse salariale, avec la mise en retraite de plus de 200 pilotes au cours des deux derniers mois.
Depuis lundi, le titre de la maison mère d'American Airlines, AMR, a perdu plus d'un tiers de sa valeur, à seulement 1.98 dollar hier. Ce matin, la rumeur s'est répandue aux marchés européens ce qui a affecté l'indice regroupant les valeurs européennes du voyage et du transport aérien qui cédait 2.43%. Dans la foulée, les titres des principales compagnies aériennes chutaient, à l'instar de celui d'Air France KLM qui a perdu 5.95%.
Les rumeurs de mise sous protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites d'American Airlines n'ont pourtant pas été étayées par des chiffres. La chute est accentuée par le silence de la direction du groupe qui ne s'est pas encore exprimé au sujet de ces rumeurs.
Le cas DEXIA
L'autre raison de la chute des indices boursiers européens et de l'euro sur le marché Forex a trait aux rumeurs de plus en plus insistantes de scission de la banque franco-belge DEXIA qui a perdu ce matin en moins de 20 minutes plus d'un tiers de sa valeur en bourse. Le titre du groupe ne vaut plus que 0.81 euro, du jamais vu!
Ayant échappé de justesse en 2008 à la faillite, la banque pourrait être contrainte à un démantèlement rapide. Le conseil d'administration d'urgence convoqué hier a décidé de vendre très vite les fleurons de la banque et de placer le reste de ses actifs dans une "bad bank".
Les principaux actionnaires du groupe, la France et la Belgique, s'activent en coulisse pour aboutir à un démantèlement ordonné de DEXIA. De nouvelles annonces sont attendues dans les prochaines heures mais le sort de la banque est déjà joué.
dexia-banque_309Incapacité de l'Eurogroupe à avancer des solutions concrètes pour la Grèce et rumeurs incessantes de faillites sur les marchés financiers ont bousculé encore plus le cours de l'eurusd pour le conduire à 1.3198 à 12h30, heure de Paris.

Scénario Forex EURUSD

L'enfoncement du niveau de 1.3200 par la paire eurusd renforce notre sentiment baissier pour la paire qui devrait vraisemblablement la conduire vers 1.3000 d'ici à la fin de la semaine de trading. Un test important pour le cross sera le niveau de 1.3150 qui, en cas d'enfoncement, permettra à l'euro de se diriger rapidement vers le niveau que nous avons établi, à savoir 1.3000.
Du point de vue macroéconomique, la séance risque d'être calme avec, uniquement, les commandes industrielles outre-Atlantique, qui n'auront pas d'impact décisif sur la paire. Rumeurs de faillite et Grèce continueront donc d'influencer sur les cours du marché des changes dans les heures à venir.

Le cas American Airlines

Parmi les nouveautés de cette semaine, les rumeurs concernant un éventuel dépôt de bilan de la firme American Airlines en raison d'une envolée de ses coûts de travail alors que, comme l'a fait remarquer le site internet américain Business Insider, la compagnie aérienne réduit sensiblement sa masse salariale, avec la mise en retraite de plus de 200 pilotes au cours des deux derniers mois.
Depuis lundi, le titre de la maison mère d'American Airlines, AMR, a perdu plus d'un tiers de sa valeur, à seulement 1.98 dollar hier. Ce matin, la rumeur s'est répandue aux marchés européens ce qui a affecté l'indice regroupant les valeurs européennes du voyage et du transport aérien qui cédait 2.43%. Dans la foulée, les titres des principales compagnies aériennes chutaient, à l'instar de celui d'Air France KLM qui a perdu 5.95%.
Les rumeurs de mise sous protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites d'American Airlines n'ont pourtant pas été étayées par des chiffres. La chute est accentuée par le silence de la direction du groupe qui ne s'est pas encore exprimé au sujet de ces rumeurs.

Le cas DEXIA

L'autre raison de la chute des indices boursiers européens et de l'euro sur le marché Forex a trait aux rumeurs de plus en plus insistantes de scission de la banque franco-belge DEXIA qui a perdu ce matin en moins de 20 minutes plus d'un tiers de sa valeur en bourse. Le titre du groupe ne vaut plus que 0.81 euro, du jamais vu!
Ayant échappé de justesse en 2008 à la faillite, la banque pourrait être contrainte à un démantèlement rapide. Le conseil d'administration d'urgence convoqué hier a décidé de vendre très vite les fleurons de la banque et de placer le reste de ses actifs dans une "bad bank".
Les principaux actionnaires du groupe, la France et la Belgique, s'activent en coulisse pour aboutir à un démantèlement ordonné de DEXIA. De nouvelles annonces sont attendues dans les prochaines heures mais le sort de la banque est déjà joué.