Sur le plan macroéconomique, les commandes à l'industrie allemande ont reculé contre toute attente il y a deux mois, avec une chute de 1.4% contre une progression moyenne anticipée de 0.3% par les économistes interrogés par Reuters.
Outre-Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté moins que prévu lors de la semaine au 1er octobre, à 401 000 contre 395 000 (révisé) la semaine précédente. Les économistes s'attendaient en moyenne à 410 000.
Les banques centrales ont aussi rythmé l'actualité d'hier. Comme prévu, la BoE a maintenu son principal taux directeur à 0.5% mais a accru de 75 milliards de livres son programme de rachats d'actifs qui atteint désormais 275 milliards. Cette décision souligne amplement la fragilité de l'économie britannique.
Consultez les points clés de la conférence de presse de Jean Claude Trichet
Du côté de la Grèce, le vice-ministre de l'Energie a annoncé hier que le pays va proposer en janvier des forages exploratoires sur sa côté ouest, espérant y puiser des réserves de quelque 280 millions de barils, un moyen comme un autre de réduire le déficit.
Enfin, le Trésor espagnol a émis hier pour 4.499 milliards d'euros d'obligations à 3 et 4 ans à des taux en forte baisse. La demande a été très importante, approchant environ 8.6 milliards d'euros, soit le double du montant visé par les autorités.
berlin-345649Sur le plan macroéconomique, les commandes à l'industrie allemande ont reculé contre toute attente il y a deux mois, avec une chute de 1.4% contre une progression moyenne anticipée de 0.3% par les économistes interrogés par Reuters.
Outre-Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté moins que prévu lors de la semaine au 1er octobre, à 401 000 contre 395 000 (révisé) la semaine précédente. Les économistes s'attendaient en moyenne à 410 000.
Les banques centrales ont aussi rythmé l'actualité d'hier. Comme prévu, la BoE a maintenu son principal taux directeur à 0.5% mais a accru de 75 milliards de livres son programme de rachats d'actifs qui atteint désormais 275 milliards. Cette décision souligne amplement la fragilité de l'économie britannique.
Du côté de la Grèce, le vice-ministre de l'Energie a annoncé hier que le pays va proposer en janvier des forages exploratoires sur sa côté ouest, espérant y puiser des réserves de quelque 280 millions de barils, un moyen comme un autre de réduire le déficit.
Enfin, le Trésor espagnol a émis hier pour 4.499 milliards d'euros d'obligations à 3 et 4 ans à des taux en forte baisse. La demande a été très importante, approchant environ 8.6 milliards d'euros, soit le double du montant visé par les autorités.