moodys-logoSelon Mark Zandi, économiste en chef de l'agence de notation Moody's, il existe environ 40% de chance pour que, dans les six mois à un an à venir, nous connaissions une nouvelle récession.

Explications.

Dans son dernier rapport, Mark Zandi pointe trois menaces qui pèsent sur l'économie mondiale et sont susceptibles de peser sur l'activité économique:

1. La crise de la dette en Europe


Le Vieux-Continent est presque déjà en récession puisque les mesures d'austérité écrasent la croissance, les exportations sont en berne, même en Allemagne, et les banques européennes sont face à une nouvelle crise potentiellement systémique. Clairement, les européens doivent élargir le FESF rapidement pour apporter un minimum de réponse à la crise que traverse ces pays.

2. La crise immobilière américaine


Comme nous l'avons souligné dans ces colonnes, la crise immobilière américaine n'est pas encore terminée. Une nouvelle baisse des prix de l'immobilier menace considérablement la reprise américaine. La question des saisies et des ventes à perte dans le secteur immobilier devraient probablement trouver une issue favorable d'ici à la fin de l'année. A terme, le risque demeure qu'un nouveau cycle négatif s'amorce dans ce secteur si les prix continuent à baisser ce qui plongerait encore les propriétaires dans de nouvelles difficultés. 14 millions de propriétaires pourraient être concernés.

3. Le fossé entre l'administration américaine et le Congrès


Les difficultés et les incompréhensions demeurent entre le Congrès et l'administration américaine ce qui se traduit notamment par un blocage au niveau de la fiscalité et des mesures budgétaires nécessaires à prendre pour réduire le déficit. L'une des pistes évoquées est, en particulier, de prolonger et d'augmenter la taxe sur les salaires de vacances des travailleurs jusqu'en 2012.


Pour éviter la récession, la solution de Zandi est déjà connue de tous: réduire le déficit tout en relançant l'économie. Un défi presque impossible pour les pays occidentaux!