USA-flag-LibertySur le front macroéconomique, la croissance économique des Etats-Unis a atteint 2.5% au troisième trimestre selon l'estimation initiale de Washington. Celle-ci est supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur une hausse du PIB de 2.3%.
 
Par ailleurs, les nouvelles inscriptions hebdomadaire aux chômage sont restées quasiment stables outre-Atlantique lors de la troisième semaine d'octobre. En données corrigées des variations saisonnières, les demandes ont atteint 402 000 contre 404 000 la semaine précédente.
En ce qui concerne les dernières évolutions au sujet de la crise européenne, des informations en provenance de Madrid font état que le secteur bancaire espagnol n'aurait pas besoin d'aide publique alors que ses besoins en recapitalisation sont parmi les plus importants d'Europe selon l'EBA qui les chiffrent à 26.16 milliards d'euros, contre environ 30 milliards pour les banques grecques.
 
Enfin, l'impact du Sommet Européen s'est fait sentir sur l'évolution des principales paires de devises du marché des changes puisque l'EURUSD a dépassé, hier soir, pour la première fois depuis des mois, le niveau de 1.4200. A l'inverse, l'USDJPY accumule encore les plus bas, ayant touché hier le niveau de 75.688 sur la plateforme EBS, ce qui va inciter à une action massive de la Banque du Japon.