world-stocks-drop-swiss-franc-plunges-on-central-bank-move 2011_1113038-1L'EURCHF a joué au yoyo depuis ce matin sur le marché Forex avec, en toile de fond, une dégradation de la situation sur le marché obligataire de l'EuroZone. Après le Portugal, l'Irlande, la Grèce, l'Espagne et l'Italie, qui ont même été contraints à des changements politiques rapides sous la pression des marchés, c'est la Belgique et l'Allemagne qui figurent parmi les nouvelles cibles, aux côtés de la France.
 

Scénario EURCHF du jour:
 

A mi-séance, l'EURCHF a retrouvé son niveau d'ouverture, à 1.2274 après un léger rebond à 1.2317, plus haut de la séance, jusqu'à présent. Cette légère remontée de l'EURCHF a eu pour impulsion une hausse faible de l'EURUSD et des principaux indices européens, dont l'indice helvète phare SMI, dans les premiers échanges européens ce matin.
Pour autant, en dépit de cette légère remontée, le cross reste toujours très faible, évoluant en-dessous de 1.2300. Nous optons, pour la fin de séance, pour une stabilisation du cross autour du niveau de 1.2270, sachant que, d'un point de vue technique, c'est le plus bas possible de la journée. A noter que le point pivot essentiel à prendre en considération pour cette séance se situe autour de 1.2280.
 
Du fait de l'absence des opérateurs américains pour cause de jour férié, les volumes d'opération sur le marché des devises devraient être très faibles, ce qui plaide pour une stabilisation de l'EURCHF dans les heures à venir.
 

Point sur les fondamentaux EURCHF du jour:
 

Peu d'informations aujourd'hui, à part les confidences de la présidente de la Confédération helvétique, Madame Micheline Calmy-Rey, dont le rôle est plutôt honorifique, au quotidien français Les Echos. Cette dernière a affirmé que la Suisse mettra tout en oeuvre pour ramener durablement sa monnaie à un niveau plus supportable pour son industrie
 
La forte appréciation du franc suisse a eu des conséquences importantes pour les entreprises exportatrices et l'industrie du tourisme. Cette surévaluation constitue une grave menace pour l'économie suisse et recèle le risque de développements déflationnistes. La Banque nationale suisse vise un affaiblissement substantiel et durable du franc. "La Banque nationale suisse vise un affaiblissement substantiel et durable du franc", a-t-elle ajouté. Cela plaide clairement en faveur d'un relèvement vers 1.25 du cours plancher de l'EURCHF par la BNS l'année prochaine, scénario sur lequel notre rédaction table.