1224677031GSqRK0L'euro reculait lundi matin alors que le marché attendait le début d'un sommet européen, prévu dans l'après-midi, qui permettra de voir si de nouveaux progrès sont réalisés concernant la crise de la dette dans la zone euro alors que Berlin propose de placer la Grèce sous tutelle.



Vers 07H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1.3155 dollar contre 1.3221 dollar vendredi vers 22H00 GMT. Vendredi, la monnaie unique avait grimpé à 1;3234 dollar en cours d'échanges, son niveau le plus élevé depuis le 13 décembre, grâce à des achats à bon compte.


Analyse fondamentale EURUSD du jour
 

Les dirigeants européens se retrouvent à Bruxelles à partir de 15h pour une réunion qui ne doit durer que quelques heures sur fond d'accalmie sur le front de crise de la dette mais dans un climat toutefois alourdi par une polémique, lancée par l'Allemagne, autour du degré de tutelle budgétaire à imposer à la Grèce.

 
Berlin donne l'impression de ne plus pouvoir attendre les réformes pour résoudre la situation de la Grèce, où créanciers privés et gouvernement négocient depuis plus de deux semaines l'effacement de 100 milliards de dette du pays, a commenté un courtier interrogé par Dow Jones Newswires.

 
Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a laissé entendre dimanche, dans un entretien au Wall Street Journal, qu'Athènes ne recevrait plus d'argent de la zone euro si elle ne mettait pas en oeuvre les réformes annoncées, agitant le spectre du défaut de paiement.

"L'Europe est prête à soutenir la Grèce avec un nouveau plan d'aides", a souligné M. Schaüble, "mais si elle ne met pas en oeuvre les décisions nécessaires et se contente d'effets d'annonce... aucun montant d'aides ne peut résoudre le problème".
 
Le ministre a ensuite fait allusion à la possibilité de placer la Grèce sous tutelle budgétaire en échange de nouvelles aides ce qui a été fermement rejeté par le ministre des Finances grec Evangélos Vénizélos.

"Quiconque pose à un peuple un dilemme entre l'aide financière et la dignité nationale ignore des enseignements historiques fondamentaux", a affirmé M. Vénizélos dimanche dans un communiqué, peu avant son départ pour Bruxelles où il participera au sommet européen.

La proposition allemande a par ailleurs été accueillie avec scepticisme par les autres pays européens.

 
Si des avancées supplémentaires sont obtenues à Bruxelles concernant le pacte de stabilité européen et le fonds de soutien permanent, la monnaie unique pourrait reprendre encore de la vigueur, a souligné Sumino Kamei, analyste chez Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.

 Le sentiment d'incertitude concernant l'évolution de la crise de dette en Europe va s'atténuer si de tels accords sont atteints et les achats à court terme d'euros vont continuer.
 

Scénario EURUSD du jour
 

Aujourd’hui sur le marché est attendu l’indice des prix à la consommation allemand qui passerait de 0.7% à -0.5%.
 
Aux Etats-Unis, on attend à 14h30 l’indice des prix principaux de la consommation privé, ainsi que les dépenses personnelles.
 
La parité EURUSD a feinté vendredi une cassure haussière de la résistance située à 1.32 après avoir effectué son pullback sur 1.31 en support.
 
A court terme, nous inscrivons la parité au dessus d'un oblique haussière. Tous les indicateurs sont haussiers.
 
Nous conseillons de ne traiter que les positions longues tant que le cours sera situé au dessus de 1.3050.
 
Un maintien du cours au dessus de 1.31 confortera notre sentiment haussier sur la parité.
 


Par William Durandet