analyse technique_forex.fr Le forex a la particularité d'être le seul marché qui est côté en continu du dimanche 23h CET au vendredi 22h CET.

Il est donc possible d'intervenir sur (presque) n'importe quelle paire de devise, à la hausse comme à la baisse entre ces deux dates.
Sous ce confort apparent se cache toutefois un piège à négliger.


En effet le trader débutant sur le forex cumule souvent cette activité avec une activité professionnelle. Ainsi dans la majorité des cas il sera plus simple pour lui de trader, ou tôt le matin ou tard le soir. Le plus souvent il interviendra sur des paires majeures, qui lui semblent plus rassurantes, comme par exemple l'euro-dollar.

Seulement il faut bien se rendre compte qu'entre 23h CET et 09h CET, les seules places de cotation ouvertes sont celles d'Asie. Il est évident qu'un trader en Asie va trader plus facilement sur les paires relatives aux monnaies qu'il a en charge, plutôt que sur l'euro-dollar. De plus l'actualité économique concernera les paires contenant des monnaies asiatiques telles que l'AUDUSD ou l'USDJPY par exemple.

Ainsi l'euro-dollar sera peu volatile et ne sera pas influencé par des indicateurs économiques au cours de la nuit, ce qui réduit d'autant la volatilité des cours et donc les chances de trades fructueux.

Pour réellement optimiser ses chances de gains, le trader devra donc essayer d'intervenir sur cette paire lorsqu'à la fois les marchés européens et américains seront ouverts, soit entre 14h et 18h.

Le spread a son importance dans ce cas de figure. En effet le trader devra s'acquitter du spread entre le prix auquel il achète une paire et celui auquel il la revend. Seulement si les cours stagnent tout au long de la nuit, le trader sera donc perdant du montant du spread. Or, plus la volatilité est élevée, plus la probabilité de rattraper cette perte inévitable de départ est élevée.

Pour chaque paire de devises il est ainsi possible de déterminer des heures favorables au trading et des heures qui le sont moins.