indice manufacturier_de_la_FED_de_RichmondEn juin 2012, l’écart entre l’indice de Richmond effectif et l’indice attendu était de 17 points, un gouffre très important, mais qui n’a pour autant pas eu un impact significatif sur le cours de la devise américaine. Les indices sont évidemment à considérer pour trader le Forex mais tous ne sont pas de même valeur et il devient nécessaire de trier chacun de ces indicateurs par ordre d’importance.

Composition de l'indice

L’indice FED est un indicateur permettant le suivi des activités économiques manufacturières par les autorités bancaires. En particulier, l’indice FED de Richmond, qui parait tous les derniers mardis du mois, traite la région géographique du 5ème district fédéral comptant les Etats de Columbia, du Maryland, de la Virginie, de la Caroline du Nord et du Sud ainsi qu’une grande part de a Virginie de l’Ouest.

Dans les faits, l’indicateur en lui-même est le résultat d’une enquête proposée à un échantillon d’artisans sur les conditions générales de leur activité (actuelle et à venir sous 6 mois) où trois choix de réponse s’offrent à eux: leur activité "a augmenté", "a diminué", ou "est restée constante". L’indice de la FED de Richmond constitue donc une source d’information intéressante pour repérer es tendances de croissance de la région, et est fortement corrélé au PIB. Si l’indice est exprimé en entier. S’il est supérieur à 0, alors les affaires s’améliorent, et à l’inverse, s’il y est inférieur, l’activité recule.

Influence sur le forex

Comme pour tout indice, il est intéressant de mesurer l’impact de sa parution sur le marché qui nous intéresse: le Forex. Une activité croissante indiquerait la croissance, et donc des opportunités de profit: l’USD s’apprécie.

Toutefois, cet indice de la FED Richmond demeure très secondaire et n’est finalement qu’une n-ième confirmation de tendance. En effet, historiquement, les indices de Philadelphie et de New-York, publiés deux semaines plus tôt dans le mois boursier, ont une influence bien plus visible sur les cours.

En outre, il est intéressant de constater que l’indice attendu est chaque mois très éloigné de l’indice obtenu par l’enquête. Or, malgré un décalage parfois très important, l’impact n’est souvent que de court terme. Autre exemple: du 19 juin au 24 juin, l’EUR/USD était en chute libre (à 1.3105). On attendait un indice FED de Richmond de 0 et l‘enquête a fourni le chiffre de 8. L’EUR/USD remonte alors à 1.3132 pour redescendre et atteindre aujourd’hui 1.3064.

Les traders expérimentés anticipent évidemment les réactions des petits porteurs à la publication de l’indice et celui-ci apparaît parfois dans les modèles mathématiques de trading les plus avancés, mais où il y est toujours très peu coefficienté. L’indice se joue donc sur du court terme avec une approche comportementale.