outil trader_forexLa volatilité de Chaikin (Chaikin volatility) est un indicateur de volatilité (tout comme l’ATR). Il fût développé par Marc Chaikin créateur aussi de l´oscillateur de Chaikin. Marc Chaikin est le fondateur de Bomar Securities en 1989 et développa le premier espace de travail analytique pour investisseurs en temps réel.

La volatilité de Chaikin est basée sur la comparaison entre le plus haut et le plus bas (le range) d'une valeur pour quantifier la volatilité d'un titre.
  


Calcul de la volatilité de Chaikin:

Il faut calculer la moyenne mobile exponentielle à 10 jours du range de la paire (différence entre le cours le plus haut et le cours le plus bas). Note: les moyennes mobiles exponentielles sont utilisées pour lisser les données. Puis, on calcule la variation en % de cette moyenne mobile sur la période utilisée, en pratique on utilise souvent 12 jours:

((MME-MMEx)/MMEx)*100

Avec MME: la moyenne mobile du range du cours (différence entre le haut et le bas du cours)

Et MMEx: la moyenne mobile du range du cours sur la période x demandée (en pratique on prend x= 12 jours)

L’indicateur donne alors une courbe (en %) qui est placée sous le graphique de la courbe des prix du produit considéré.


Interprétation de la volatilité de Chaikin

Une volatilité de Chaikin élevée signifie que le produit considéré est volatil et une volatilité de Chaikin faible signifie que le produit est peu volatil. Tout comme l’ATR, cet indicateur ne permet pas de déterminer la tendance du cours considéré mais seulement sa volatilité.

Utilisations de l’oscillateur de Chaikin

La volatilité de Chaikin peut s’utiliser de deux façons:

• Les sommets observés sur le graphique d’un titre s'accompagnent généralement d'une augmentation de la volatilité et les creux laissent apparaître une volatilité faible.

Dans ce cas là, chaque creux sur l’historique d’un titre accompagné d’une baisse de la volatilité de Chaikin va être utilisé comme zone d’achat du titre. Inversement, un sommet obtenu simultanément sur l’historique du titre et sur la volatilité de Chaikin va être utilisé comme une zone de vente du titre. Afin de confirmer le creux obtenu et la possibilité de rebond, il faut utiliser l’indicateur de volatilité avec un indicateur de type RSI ou stochastique afin de confirmer que le creux (resp. le sommet) est obtenu dans une zone de survente (resp. surachat).

• La méthode Chaikin: on considère qu'une baisse de la volatilité, constatée sur une longue période, annonce l'imminence d'un sommet (retrait des investisseurs sur le titre et donc chute de la valeur à prévoir). A l’inverse, on considère que l'accroissement de la volatilité, constaté sur une courte période, indique qu'un creux est proche.

Avec cette interprétation, on peut considérer un achat d’un titre, après une augmentation brutale de la volatilité et après confirmation d’autres indicateurs que l’on est bien dans une zone de survente. Réciproquement on peut considérer la vente d’un titre après une baisse notable de la volatilité et un titre en surachat.

Conclusion:

La volatilité de Chaikin est un indicateur de volatilité qui permet de déterminer les creux et les sommets d’un titre. Il ne permet pas déterminer la tendance d’un titre, mais permet de dire si les investisseurs sont actifs sur le titre considéré. En pratique, il faut utiliser la volatilité de Chaikin avec des indicateurs de type RSI ou stochastique afin de confirmer que la baisse (resp. hausse) de la volatilité a lieu dans une zone de surachat (resp. survente).