dollar_us.jpgEn ce mercredi après midi, la devise américaine a été plombée par les chiffres très décevants du PIB américain alors que les acteurs du marché des changes attendent l'issue de la réunion du Comité de Politique Monétaire de la Réserve Fédérale.

D'après les analystes du marché des changes, cette réunion devrait simplement confirmer les mesures agressives prises depuis plusieurs mois par la Fed afin de surmonter la crise. Toutefois, en prévision d'une sortie de crise, des mesures de retour à la normale devrait probablement être évoquées.

Pour autant, la reprise de l'économie semble encore loin outre atlantique. En effet, les chiffres du PIB publiées aujourd'hui rappellent à quelle point la crise économique est profonde. En effet, l'économie américaine enregistre son troisième trimestre de contraction d'affilée, le PIB américain dégringolant de 6,1% en rythme annuel au premier trimestre, notamment en raison d'une chute incroyable de l'investissement.

Une telle nouvelle a renforcé la hausse de la monnaie unique européenne sur le marché des changes, entamée depuis hier avec le rebond de la confiance des consommateurs américains et l'annonce d'un accord entre le Trésor et les créanciers du groupe automobile Chrysler. Cette hausse a été confirmée aujourd'hui par la hausse de la confiance des chefs d'entreprise et des consommateurs de la zone euro. Ces nouvelles ont permis un timide retour de la confiance des investisseurs, ces derniers se détournant des valeurs refuge, oubliant au passage la grippe porcine. Pour autant, en dépit d'une légère baisse, la résistance de la devise américaine sur le marché des changes est admirable.