chrysler_logo1.jpgEn ce 1er mai, journée ponctuée par de nombreuses manifestations sociales à travers le pays, le dollar a connu une remontée remarquée face au yen qui marquait le pas sur le marché des changes. Cette baisse du yen fut la répercussion de la publication de mauvais indicateurs concernant l'archipel nippon et de l'annonce du sauvetage du constructeur automobile américain Chrysler.


Le président Barack Obama a en effet annoncé le dépôt de bilan contrôlé de Chrysler et l'alliance avec le constructeur italien Fiat qui doit sauver le géant américain et élever le groupe ainsi né au 6ème rang mondial. Depuis plusieurs semaines, la rumeur d'un dépôt de bilan de Chrysler commençait à se préciser, attisant la peur des investisseurs. Cependant, la Maison Blanche a parfaitement contrôlé le processus et l'arrivée de Sergio Marchionne qui a redressé en moins de cinq ans Fiat a rassuré les cambistes.

Cette annonce a ainsi permis une belle remontée du dollar face au yen, ce dernier étant pénalisé par la publication de mauvais indicateurs pour l'archipel nippon. En effet, la déflation a fait son retour en mars au Japon, accompagné d'une forte hausse du chômage qui a atteint son plus haut niveau en quatre ans et demi. Pour autant, les marchés n'ont que peu réagi à ces deux annonces, rassurés par les récents indicateurs sur les exportations et la production industrielle. Les investisseurs veulent en effet croire à une récession qui marque le pas.

Optimistes, les investisseurs attendent dans la journée la publication de l'indice de confiance des consommateurs américains et l'indice ISM d'activité dans l'industrie au mois d'avril. Ces deux indicateurs pourraient donner des pistes aux investisseurs du marché des changes qui cherchent désespérément des indices d'affaiblissement de la récession outre atlantique.